Reconstruction mammaire : prothèse, coût, remboursement

Reconstruction mammaire : prothèse, coût, remboursement

Le cancer du sein est l’une des maladies qui touchent le plus de femmes aujourd’hui. À un certain stade, la reconstitution mammaire devient une partie intégrante de cette maladie. C’est surtout ce qui est observé dans le cadre de la chirurgie mammaire non conservatrice. Il est également important de savoir que la reconstitution mammaire est totalement prise en charge dans le cadre d’une affection longue durée ou ALD. 

Mais tout ceci n’est possible que sur la base du tarif de l’Assurance santé. Il existe tout de même des établissements qui pratiquent des dépassements d’honoraires. Dans ce cadre, vous allez devoir vous prendre en charge vous-même. Tout compte fait, toutes les informations concernant les frais doivent vous être clairement communiquées. 

Ce qui vous permet de faire un choix libre. Dans le cas où vous avez des doutes, n’hésitez pas à vous informer avant toute intervention. Il est temps de se pencher sur la question et de vous faire apprendre assez de choses sur cette pratique. 

Quelles sont les motivations qui peuvent pousser à une reconstitution mammaire ?

Il est important de savoir que vous pouvez choisir de passer par une reconstitution mammaire pour plusieurs raisons. Tout dépend en effet de votre confort et de vos goûts. Il faut tout de même savoir que certaines dames n’ont pas du tout envie de reconstruire leur sein. C’est en effet un choix libre et personnel. Voici quelques motifs qui peuvent vous pousser à avoir recours à cette pratique. 

Le désir de combler la perte du sein

Après un cancer du sein, vous pouvez subir une chirurgie non reconstructive. Ce que la plupart de femme ne supportent pas toujours. Ces dernières vivent en effet cela comme une mutilation. Dans l’intention de paraître normale dans la société, elles peuvent demander une reconstitution mammaire. 

La volonté de ne pas porter une prothèse externe

Lorsque vous avez perdu un sein ou les deux, le médecin peut vous conseiller des prothèses externes. Certes, elles donnent l’impression d’avoir gardé son sein, mais plusieurs femmes ne sont pas confortables avec cela. Dans ce cadre, elles vont demander à passer par une reconstitution mammaire en plaçant des prothèses internes. 

L’envie d’être à l’aise dans son corps et désirable

Pour certaines femmes, le fait de porter des prothèses mammaires ou encore ne n’avoir pas les deux seins est une gêne. Il faut noter qu’il ne s’agit pas seulement des femmes à ce niveau. Certains hommes ne vont également pas se sentir à l’aise avec une compagne pareille. C’est dans ce cadre que vous pouvez faire appel à une reconstitution mammaire. 

Le désir d’oublier ce qui vous rappelle votre cancer de sein

Il n’est pas du tout de vivre avec l’idée d’avoir une maladie telle que le cancer de sein. C’est dans cette optique que certaines femmes ont souvent recours à une reconstitution mammaire. Cette dernière leur permet en effet d’oublier leur maladie et de vivre normalement. 

La possibilité de varier sa garde-robe

Dans le cadre d’une ablation de sein, vous êtes parfois contraint de porter un certain nombre de vêtements. Ce qui n’est pas très pratique pour la femme qui souhaite toujours être glamour en public. La reconstitution mammaire vous permet alors de pouvoir reprendre vos anciennes habitudes vestimentaires. Fini le stress !

Quels sont les différents types de reconstitution mammaire ?

Il ne faut pas du tout croire que la reconstitution mammaire est la même chez toutes les femmes. Il existe en effet plusieurs types selon la volonté de la patiente et le stade de la maladie. Voici les types de reconstitution mammaire les plus populaires. 

La reconstitution immédiate

Ici, il s’agit du cas où la reconstitution doit être faite au même moment que la chirurgie du cancer du sein. L’avantage avec cette méthode, c’est qu’elle vous évite une seconde opération. D’un autre côté, c’est également un excellent moyen d’éviter le stress. En effet, vous n’allez en aucun moment vous sentir privé de votre sein. 

Il est tout de même important de signaler que cette dernière nécessite une compétence assez poussée. Celui qui doit la pratique doit impérativement avoir une double compétence. C’est-à-dire, en cancérologie et en chirurgie plastique. Vous comprenez donc pourquoi elle peut s’avérer beaucoup plus chère. 

La reconstitution différée

Dans ce cadre, il va être question d’une reconstitution qui va avoir lieu après la fin des traitements. Il va donc falloir une nouvelle opération chirurgicale. Elle est également connue sous le nom de reconstitution secondaire. Les femmes qui doivent impérativement suivre une radiothérapie à la suite de leur traitement sont obligées de passer par ce type de reconstitution mammaire. 

C’est aussi le cas de celles qui ont une tumeur du sein très volumineuse. Elle présente aussi des avantages. Premièrement, elle vous permet de mieux vous concentrer sur votre traitement. Ce n’est que plus tard que vous pouvez décider si vous souhaitez reconstituer votre sein. 

D’un autre côté, cette manière de faire vous donne également le temps d’accepter votre perte de sein. La conséquence directe, c’est que vous acceptez facilement le sein reconstitué. Ici, vous avez également le temps de discuter avec votre chirurgien pour choisir la meilleure forme de reconstitution. 

L’inconvénient ici, c’est que vous devez toujours être prêt à subir une seconde intervention chirurgicale. En plus de cela, vous allez devoir accepter votre absence de sein pendant un long moment. Tout compte fait, il suffit d’être bien préparé et vous allez certainement mieux gérer. 

Quelles sont les méthodes de reconstitution mammaire ?

Il existe également deux grandes méthodes de reconstitution mammaire. Il y a la reconstitution par prothèse et la reconstitution par lambeau. Il peut arriver des cas où il faut associer les deux méthodes. Tout dépend du constat de votre chirurgien et de ce que vous souhaitez. 

Lorsqu’on parle de reconstitution par prothèse, on fait allusion à la mise en place d’une prothèse interne. C’est dans ce cadre que vous allez souvent entendre parler des implants mammaires.

Pour ce qui est de la reconstitution par lambeau, il est question d’utiliser un tissu qui provient d’autres parties de votre corps. Il existe également la reconstruction mammaire par injection de graisse encore appelée lipofilling. Cette dernière consiste en l’aspiration de la graisse au niveau des fesses, des cuisses ou encore des hanches avant de les réinjecter au niveau de la poitrine. Ce sont ces dernières qui vont former le nouveau sein. 

N’oubliez jamais d’interroger votre chirurgien sur toutes les techniques de reconstitution mammaire qui s’offrent à vous. C’est de cette manière que vous pouvez être certain de choisir ce qui vous convient. 

De quoi dépend le type de chirurgie de reconstitution mammaire ?

Certes, vous avez le choix sur le type de chirurgie de reconstitution, mais ce n’est pas toujours le cas. Le médecin se base souvent sur plusieurs critères pour vous proposer les meilleures alternatives qui s’offrent à vous. Voici quelques-uns de ces critères :

  • Tout dépend des traitements complémentaires à l’instar de la radiothérapie. Cette dernière peut en effet engendrer des changements au niveau de la peau ;
  • Tout dépend également de l’étendue de la chirurgie du cancer, ainsi que de la quantité de tissu qui va être retirée de votre sein ;
  • Le médecin va également tenir compte de la quantité de tissu qui se trouver dans la région à reconstruire ;
  • Il ne faut pas du tout oublier la santé du tissu dans la région à reconstruire ;
  • On tient également compte de la forme et de la taille de l’autre sein ;
  • Bien évidemment, le chirurgien va également considérer votre état de santé en général. Certains troubles peuvent ne pas permettre une opération pareille ;
  • Cette chirurgie va également dépendre de votre constitution corporelle ;
  • Enfin, le choix est également fait en fonction de vos attentes et de vos préférences.

Quelles sont les différentes étapes d’une reconstitution mammaire ?

Quelle que soit la méthode choisie, une reconstitution mammaire va toujours avoir recours à deux ou trois interventions. Ces dernières ont généralement un intervalle de 3 à 6 mois. 

La reconstitution du volume du sein

La première étape vise la reconstitution du volume du sein. Il va en effet falloir tout mettre en œuvre pour reconstruire un sein qui doit avoir la même taille que celui que vous avez perdu. 

L’harmonisation des deux seins

Voici également une étape très importante. Le chirurgien doit en effet veiller à ce que le sein reconstruit ne soit pas plus petit ou plus gros que l’autre sein restant. C’est dans ce sillage qu’il va procéder à une harmonisation des deux seins. Il est tout de même important de signaler que cette dernière n’est pas toujours obligatoire, mais elle est une partie intégrale de la prise en charge du cancer du sein. 

La réfection de la zone de l’aréole et du mamelon

Cette phase est parfois liée à la précédente. Il est en effet question de refaire la zone de l’aréole du sein perdu et le mamelon. Il peut arriver des cas où cette pratique doit être faite séparément. C’est dans ce sillage que la reconstruction mammaire va se poursuivre en 3 séances. Dans le cas contraire, vous en aurez juste deux. 

Cependant, il est important de savoir que chaque cancer a ses particularités. C’est pourquoi la reconstruction ne va pas toujours être similaire dans tous les cas. Pendant votre consultation et après les examens, le chirurgien va prendre la peine de vous expliquer la ou les techniques qui correspondent mieux à votre cas. Vous avez également droit à un temps de réflexion avant de faire un choix définitif. 

Quels sont les différents types de prothèses mammaires ?

Avant de nous plonger dans les différents types de prothèses mammaires qui existent sur le marché, il est important de savoir que ces implants sont adaptés au goût de chaque femme. En effet, toutes les dames n’ont pas toujours les mêmes goûts à ce niveau. Si certaines optent pour de petits seins, d’autres souhaitent avoir un volume beaucoup plus élevé. 

Tout compte fait, il existe différents types de prothèses mammaires pour le plaisir de chaque dame. Voici quelques-uns d’entre eux. 

L’implant anatomique

Il s’agit d’une prothèse qui est caractérisée par sa forme de poire ou encore de goutte. Vous allez reconnaître cette dernière avec sa base bombée. Cette dernière est beaucoup plus recommandée pour les femmes qui ont une poitrine très peu développée. Il s’agit en effet de l’hypotrophie mammaire. 

L’implant rond

S’il faut parler d’un type de prothèse le plus populaire, c’est certainement celui-ci. Cette prothèse mammaire permet d’augmenter le volume des seins sur la partie supérieure. Ce qui permet au sein d’avoir une forme de poire, ou encore de pomme. Elle peut être galbée ou non selon le goût de chaque femme. 

 

Comment choisir son type de prothèse mammaire ?

Certes, il existe deux grands groupes de prothèses mammaires, mais à l’intérieur de ces derniers, il y a des sous-groupes. C’est pourquoi le choix de son prototype ne doit pas du tout être fait n’importe comment. Avant de faire votre choix, il est très important de tenir compte de certains critères. 

Choisir sa prothèse mammaire en fonction du contenu 

Il est important de savoir que la prothèse mammaire peut être remplie avec différente matière. Vous en trouvez avec du gel de silicone. C’est d’ailleurs la matière privilégiée par les chirurgiens. Ces derniers préfèrent d’ailleurs utiliser des implants composés de deux gels de silicone de différente consistance. Un va être mou et l’autre ferme. Ce qui permet d’avoir un aspect similaire à celui d’une poitrine naturelle. 

Il existe également des implants au sérum physiologique. Mais ces dernières ont presque disparu du marché aujourd’hui. C’est tout simplement parce que les spécialistes ont constaté qu’ils n’offrent pas un résultat durable et esthétique. 

Choisir sa prothèse mammaire en fonction de la matière de l’enveloppe

Il faut savoir que la matière de l’enveloppe joue un rôle important dans le choix de votre prothèse mammaire. Plus ou moins texturée, cette dernière va influencer la mobilité de votre prothèse. Il est mieux de vous tourner vers les enveloppes en mousse de polyuréthanne ou encore d’élastomère de silicone texturé. Ce type d’enveloppent va améliorer l’adhésion de votre implant à la glande mammaire. 

Combien coûte une reconstruction mammaire ?

Dans un cadre général, le cancer est considéré comme une Affection de Longue Durée. Pour ce faire, la prise en charge est en théorie couverte à 100 % par la caisse d’Assurance maladie. Il est tout de même important de reconnaître qu’il ne s’agit là que d’une théorie, car certains frais ne sont jamais remboursés. 

Le prix d’une reconstruction mammaire

Pour ce qui est du coût proprement dit de la reconstruction mammaire, il est d’environ 1400 euros. Tout dépend du centre hospitalier dans lequel vous êtes pris en charge. Ce qui implique donc que les patientes ayant recours à la reconstruction se retrouvent en train de dépenser le double soit le triple de cette somme en général.

Les restes à charge après une reconstruction mammaire

Nombreuses sont les femmes qui refusent d’avoir recours à la reconstruction mammaire. C’est justement parce que cette dernière est extrêmement chère. En effet, même si certaines charges sont gérées par la caisse Sociale, il reste tout de même que les charges après la reconstruction reviennent à la patience. À moins que cette dernière ait souscrit à une bonne assurance santé. 

Prenons par exemple le fait que la patiente doit se faire suivre par un psychologue pour accepter sa nouvelle vie. Ces professionnels ne sont pas toujours disponibles dans les hôpitaux. Ce qui implique de devoir gérer les frais soi-même. Sans toutefois considérer les soins du kinésithérapeute et autres. 

Dans cette liste de dépense, vous devez également savoir qu’il y a les médicaments non remboursés. Sans toutefois oublier le soutien-gorge spécial cancer, qui peut coûter environ 75 euros. 

Selon plusieurs avis, le reste à charge est d’environ 456 euros directement après la reconstruction mammaire. Dans le cas où vous n’avez pas besoin d’une reconstruction mammaire, il faut être prêt à pouvoir dépenser environ 256 euros par an. De cette manière, il ne faut compter que sur les aides de vos proches ou alors de certaines associations de patients. 

Le remboursement de soins dû à une reconstruction mammaire

Comme cela a été dit plus le haut, le cancer de sein est reconnu comme une ALD. C’est dans ce sillage qu’en théorie, il est dit que les soins sont entièrement pris en compte par la caisse d’Assurance maladie. 

Il est tout de même important de savoir que vous ne pouvez pas en bénéficier n’importe comment. En effet, votre médecin traitant doit impérativement constituer un protocole de soins tout en y mentionnant les différents traitements dont vous allez avoir besoin. Mais même dans ce cadre, vous devez encore patienter un an et voir plus pour être géré. Qu’à cela ne tienne, vous avez à participer dans certains paliers. 

Les différentes participations financières hors remboursement après une reconstruction mammaire

Dans le cas où vous avez eu recours à votre mammaire, en dehors des soins prodigués par les médecins et certains médicaments, votre Assurance santé ne va pas se charger de certains détails.

Vous devez par exemple donner une participation forfaitaire de 1 euro plafonnée à 4 euros par jour pour chaque médecin traitant. Vous avez également une franchise médicale de 50 centimes pour chaque boîte de médicament ou alors actes paramédicaux réalisés dans la ville. Vous devez également donner 2 euros pour les différents transports. Dans le cas où c’est votre Assurance maladie qui rembourse cela, le plafond est à 2 à 4 euros par jour. 

Cette participation financière va directement être déboursée de vos remboursements. Il est tout de même important de signaler que cette participation n’est pas applicable aux bénéficiaires de la complémentaire santé solidaire ou encore de l’aide médicale de l’État. C’est également le cas des moins de 18 ans et des femmes enceintes de plus de 6 mois.

Les forfaits hospitaliers

Vous devez également savoir que vous avez également à participer dans les frais d’hébergement et d’entretien de l’hôpital qui s’occupe de vous. C’est un arrêté ministériel qui a fixé cela en 2018. Le montant à débourser par jours pour cela est de 20 euros par jour. Ces frais peuvent également être pris en charge par votre complémentaire ou mutuelle de santé. 

Les personnes exemptes des forfaits journaliers

Ici également, il y a des personnes qui ne sont pas concernées par cette loi. Il s’agit premièrement des malades qui ne sont pas hébergés à l’hôpital. Ce sont en effet ceux qui viennent juste prendre des soins médicaux et chirurgicaux et repartir chez eux. 

Ceci ne concerne également pas les personnes qui jouissent d’une pension militaire. Les jeunes filles de moins de 20 ans qui sont hébergées dans un établissement d’éducation professionnelle ou spéciale ne sont également pas concernées par ces forfaits journaliers. 

Si vous avez un cancer qui a été reconnu comme maladie professionnelle, vous n’avez également pas à vous intéresser de ce palier. C’est aussi le cas des nouveau-nés, des femmes enceintes et des assurés sociaux d’Alsace-Moselle.    

Les dépassements d’honoraires liés à la reconstruction mammaire

Avant de vous engager dans la reconstitution mammaire, il est important d’être bien renseigné. En ce qui concerne le coût, sachez que d’autres médecins facturent au-delà des tarifs qui sont fixés par l’Assurance maladie. C’est dans ce cadre qu’il est possible de parler de dépassement d’honoraires.

C’est bel et bien normal, en fonction de l’hôpital que vous choisissez. Mais le plus important à savoir, c’est que lorsque ces derniers sont au-delà de 70 euros, vous devez obligatoirement être notifié avant toute consultation. Dans le cas où vous ne pensez pas pouvoir gérer des factures pareilles, vous pouvez négocier le prix avec le responsable. Mais vous pouvez aussi choisir de changer d’hôpital. 

 

Conclusion

Vous avez très bien compris que la reconstruction mammaire n’est pas une chose assez facile. Certes, il peut avoir une prise en charge, mais cette dernière ne vous empêche cependant pas de connaître certaines dépenses. Vous comprenez l’importance de souscrire à une mutuelle de santé. Cette dernière peut vous aider à venir à bout d’une situation pareille. 

D’un autre côté, sachez que la meilleure manière d’éviter cela est de vous prévenir contre toutes les formes de cancer. Pour ce faire, il est important de corriger votre hygiène de vie. Tout dépend aussi de ce que vous avez l’habitude de mettre dans votre assiette. Si vous avez besoin de prévenir un mal pareil, vous pouvez prendre des astuces dans plusieurs plateformes de santé en ligne. 

N’oubliez surtout pas que c’est un cancer qui touche près d’une femme sur deux en France et dans le monde aujourd’hui. Mettez donc toutes les dispositions de votre côté pour l’éviter. 

 

Articles Similaires

Une injection d’acide hyaluronique pour repulper vos lèvres

Une injection d’acide hyaluronique pour repulper vos lèvres

Le lait de chèvre : la nouvelle cocluche de la slow cosmétique

Le lait de chèvre : la nouvelle cocluche de la slow cosmétique

La liposuccion : pour un ventre plat

La liposuccion : pour un ventre plat

Bbl chirurgie : tout savoir sur le Brazilian Butt Lift

Bbl chirurgie : tout savoir sur le Brazilian Butt Lift

Articles les plus lus