Hypertrophie mammaire : symptômes, causes, remboursement, etc.

Hypertrophie mammaire : symptômes, causes, remboursement, etc.

Il existe de nombreuses pathologies mammaires atypiques qui peuvent devenir apparentes au fur et à mesure que l’organisme se développe. L’hypertrophie mammaire est une préoccupation très courante chez les femmes, les hommes et les adolescents. Elle peut être visible physiquement, mais les implications anatomiques de sa présence ne sont rien en comparaison des conséquences psycho émotionnelles qu’elle peut engendrer. La bonne nouvelle, c’est que des chirurgies plastiques, cosmétiques et reconstructives ont été mises sur pied pour aider les victimes à surmonter non seulement les anomalies physiques, mais aussi les problèmes émotionnels dominants. Nous allons découvrir dans cet article ce qu’est l’hypertrophie mammaire.

Qu’est-ce que l’hypertrophie mammaire ?

L’hypertrophie mammaire, qui signifie en réalité une croissance excessive du tissu mammaire, est une affection dans laquelle les seins deviennent si lourds qu’ils causent des problèmes. Les plaintes les plus fréquentes sont des douleurs au cou ou au dos, des éruptions cutanées dans les plis de la peau sous les seins et une gêne liée à la forme et à la taille des seins.

Les principales conséquences de l’hypertrophie mammaire sont celles associées au poids des seins : mauvaise posture, douleurs dans le haut du dos, le cou et les épaules, difficultés à faire du sport et de l’exercice et inconfort des bretelles de soutien-gorge qui s’enfoncent dans les épaules. Mais de nombreuses femmes atteintes de cette pathologie se plaignent également d’une gêne au niveau des seins eux-mêmes, de maux de tête et d’éruptions cutanées, voire d’ulcères, qui se développent dans les plis de la peau sous les seins. 

Quels sont les signes et les symptômes de l’hypertrophie mammaire ?

Il n’existe pas de test de laboratoire spécifique pour l’hypertrophie mammaire. Le diagnostic est établi par la plupart des femmes elles-mêmes et confirmé par une évaluation clinique. Plus que le diagnostic lui-même, il est important d’évaluer comment la taille et le poids des seins affectent la personne et de planifier si la chirurgie est une bonne option pour résoudre le problème, immédiatement ou dans le futur.

Les signes à rechercher incluent la taille des seins eux-mêmes, mais aussi les conséquences physiques du poids des seins :

  • Mauvaise posture
  • Douleur dans le haut du dos, au cou et aux épaules
  • Difficulté à faire du sport et de l’exercice
  • Inconfort des bretelles de soutien-gorge qui s’enfoncent dans les épaules
  • Gêne au niveau des seins eux-mêmes
  • Éruptions cutanées dans les plis de la peau sous les seins.

Hypertrophie mammaire : causes

L’hypertrophie mammaire a plusieurs causes différentes, notamment :

  • La génétique : Certains hommes et certaines femmes sont prédisposés à avoir une poitrine plus volumineuse. Cela peut être hérité du côté maternel et paternel de la famille.
  • Les changements hormonaux : Les femmes développent leurs seins à la puberté, lorsque les œstrogènes augmentent. La grossesse et la production de lait peuvent également entraîner une augmentation du volume des seins en raison des changements hormonaux.
  • La consommation de drogues : Certaines drogues peuvent entraîner une augmentation du tissu mammaire chez les hommes et les femmes. Les hommes, en particulier, peuvent développer une gynécomastie en raison de la consommation de marijuana et de stéroïdes anabolisants.
  • La prise de poids : Les seins sont composés de tissus graisseux et glandulaires. Lorsque l’on prend ou perd du poids, le tissu graisseux peut également fluctuer en conséquence.

L’hypertrophie mammaire est plus fréquente chez les femmes en surpoids. Mais il existe une association très réelle entre l’indice de masse corporelle (IMC) d’une patiente et les complications après une intervention chirurgicale pour hypertrophie mammaire.

Les patientes en surpoids ont environ trois fois plus de risques de complications que les patientes ayant un IMC normal, et les patientes obèses ont environ douze fois plus de risques de complications. C’est pourquoi les femmes sont souvent encouragées à perdre du poids avant d’entreprendre une opération d’hypertrophie mammaire.

Hypertrophie mammaire homme

En moyenne 40 % des hommes souffrent de l’hypertrophie mammaire. La cause peut aller de la simple hérédité aux réactions à certains médicaments, mais le résultat est le même. Le patient souffre d’une poitrine surdéveloppée due à une augmentation des tissus glandulaires, de la graisse et éventuellement d’un excès de peau. Bien qu’il ne s’agisse souvent pas d’un problème médical grave, l’hypertrophie mammaire chez l’homme peut être douloureuse. Elle peut également être source d’embarras, notamment chez les jeunes garçons qui peuvent être taquinés à cause de leurs seins. 

Cette affection, connue sous le nom de gynécomastie, est particulièrement fréquente chez les adolescents. Jusqu’à 65 % des garçons de 14 ans ont des seins hypertrophiés. Cela est dû en grande partie aux fluctuations des hormones sexuelles qui se produisent pendant la puberté. Pour la plupart de ces garçons, entre 75 et 90 %, l’excès de tissu mammaire disparaît sans traitement dans les trois ans.

Quelles sont les causes de l’hypertrophie mammaire chez l’homme ?

Dans la plupart des cas, la cause de l’hypertrophie mammaire chez l’homme est inconnue. Chez les hommes plus âgés, la gynécomastie résulte souvent de la diminution du taux de testostérone, l’hormone sexuelle mâle, qui diminue avec l’âge. En outre, les hommes connaissent une augmentation de la graisse corporelle avec l’âge, ce qui entraîne une augmentation du rapport entre les hormones sexuelles féminines (œstrogènes) et les hormones sexuelles masculines (androgènes).

Certains médicaments et drogues peuvent également provoquer une hypertrophie mammaire chez l’homme, notamment :

  • Les anti-androgènes utilisés pour traiter l’hypertrophie ou le cancer de la prostate et certaines autres affections.
  • Les médicaments contre le SIDA
  • Les médicaments contre l’anxiété
  • Les antidépresseurs tricycliques
  • Antibiotiques
  • Médicaments contre les ulcères
  • Traitements contre le cancer
  • Médicaments pour le cœur
  • Stéroïdes anabolisants et androgènes
  • Alcool

Des maladies peuvent également provoquer l’hypertrophie mammaire chez l’homme. Il s’agit notamment de :

  • Toute affection qui interfère avec la production normale de testostérone.
  • Certaines tumeurs telles que celles touchant les testicules, les glandes surrénales ou la glande pituitaire
  • Hyperthyroïdie (la glande thyroïde produit trop d’hormones thyroïdiennes)
  • Insuffisance rénale
  • Insuffisance hépatique
  • Malnutrition

Dans certains cas, l’apparition de graisse sur la poitrine des hommes n’est pas une hypertrophie mammaire, mais une pseudogynécomastie, une affection qui peut disparaître avec un régime ou de l’exercice. En revanche, la véritable hypertrophie mammaire ne s’améliore pas avec un régime et de l’exercice.

Traitement de l’hypertrophie mammaire chez l’homme

La chirurgie de réduction des seins masculins peut aider les hommes qui souhaitent réduire leurs seins hypertrophiés. Au cours de cette intervention, le tissu glandulaire, la graisse et la peau sont retirés de la poitrine afin de créer un contour de poitrine plus plat et plus masculin. Les résultats physiques de cette intervention sont souvent incroyables, mais les effets émotionnels peuvent être tout aussi importants. Il est naturel que les hommes ressentent une augmentation spectaculaire de leur estime de soi à la suite de l’intervention. En prime, la graisse retirée lors de la réduction mammaire masculine peut également être utilisée pour aider à sculpter le muscle pectoral si le patient le souhaite.

Le traitement de la gynécomastie peut aider les hommes de tous âges à se révéler sous leur meilleur jour et à se sentir mieux dans leur peau. Toutefois, pour obtenir les meilleurs résultats esthétiques possibles, il est important de faire appel à un chirurgien plasticien diplômé ayant une grande expérience de la réduction mammaire masculine.

Hypertrophie mammaire ado

La présentation de l’hypertrophie mammaire chez les adolescents est très similaire à celle des adultes. Les douleurs au cou, à l’épaule et au dos sont des plaintes fréquentes. Le rainurage de l’épaule par les bretelles du soutien-gorge, ainsi que l’irritation de la peau ou l’intertrigo sont aussi fréquemment observés. Dans l’hypertrophie mammaire, les adolescentes présentent une croissance extrêmement rapide des seins, souvent accompagnée d’une hyperémie cutanée, de veines sous-cutanées dilatées et d’une nécrose cutanée selon la vitesse de croissance.

Comme cela a été rapporté chez les adultes atteints de l’hypertrophie mammaire, les adolescents victimes d’hypertrophie mammaire souffrent d’une détresse émotionnelle importante. Les transformations physiques caractéristiques de l’adolescence, associées à de nouvelles responsabilités personnelles, à des relations complexes et à une conscience naissante de la sexualité peuvent contribuer à une instabilité émotionnelle. 

Malheureusement, les adolescents intériorisent souvent ces facteurs de stress et ne cherchent pas à obtenir une aide appropriée. L’identification précoce et la consultation en vue d’une prise en charge peuvent contribuer à améliorer la qualité de vie de cette tranche de la population.

Hypertrophie glande mammaire

Il s’agit d’une affection dans laquelle une quantité excessive de tissus se développe, entraînant des masses hypertrophiées dans les glandes mammaires.

Symptômes 

  • Hypertrophie d’une ou plusieurs glandes mammaires.
  • Masses fermes et non douloureuses dans la poitrine et la région abdominale.

Diagnostic

Votre médecin devra différencier plusieurs possibilités pour parvenir à un diagnostic fiable. Un liquide  sera prélevé dans la glande mammaire pour être analysé en laboratoire. Une biopsie des tissus pourra également être analysée afin de déterminer la cause exacte de la croissance excessive des tissus et de savoir si cette croissance est en fait de nature bénigne ou maligne (cancéreuse). La mastite (infection des glandes mammaires) peut généralement être exclue en raison de l’absence de symptômes, tels que des glandes douloureuses et de la fièvre.

Comment diagnostiquer une hypertrophie mammaire ?

Le diagnostic repose sur les symptômes physiques, l’examen des seins, les antécédents médicaux et l’examen des médicaments, ainsi que d’autres examens. La douleur et la sensibilité des seins sont des symptômes courants. Souvent, un disque de tissu ferme et caoutchouteux, situé directement sous la zone du mamelon, est ressenti lors de l’examen. Cette masse est facilement déplaçable dans le tissu mammaire. Votre médecin passera en revue tous les médicaments, suppléments et produits que vous prenez. Il examinera également vos antécédents médicaux et demandera des tests pour déterminer si d’autres maladies ou affections sont à l’origine de votre hypertrophie mammaire. Des examens d’imagerie mammaire : une mammographie et/ou une échographie mammaire peuvent être prescrites. Votre médecin peut également demander des analyses de sang pour vérifier vos taux d’hormones.

Réduction mammaire pour hypertrophie

Voici quelques points importants à prendre en compte avant toute intervention :

  • L’intervention est mieux réalisée lorsque les seins sont complètement développés.
  • Les piercings du sein et du mamelon peuvent provoquer une infection.
  • La chirurgie de réduction mammaire peut interférer avec certaines procédures de diagnostic.
  • Votre capacité à allaiter après une chirurgie de réduction mammaire peut être limitée. Parlez-en à votre médecin si vous envisagez d’allaiter un bébé à l’avenir.
  • Des changements au niveau des seins pendant la grossesse ou une perte ou un gain de poids important peuvent modifier les résultats d’une chirurgie de réduction mammaire antérieure.
  • Pensez au coût financier. La réduction mammaire est généralement considérée comme une intervention de chirurgie reconstructrice (bien qu’elle comporte une composante cosmétique), de sorte que l’intervention peut être couverte par l’assurance maladie si elle est pratiquée pour soulager des symptômes médicaux.
  • Les personnes qui fument courent un risque accru de complications. Pour réduire le risque de complications, arrêtez de fumer avant de l’opération.

Complications potentielles de la chirurgie de réduction mammaire

Toute intervention chirurgicale comporte un certain degré de risque. Parmi les complications possibles de la réduction mammaire, on peut citer :

  • les saignements ou les infections autour de l’implant après l’opération, réaction allergique aux matériaux de suture, ou à d’autres matériaux et lotion médicales
  • modifications de la sensation du sein et du mamelon
  • zones d’engourdissement temporaires ou permanentes
  • plissement de la peau au-dessus de l’implant
  • chéloïde, ou tissu cicatriciel grumeleux, en relief et de forme irrégulière. Ces cicatrices peuvent être enflammées et provoquer des démangeaisons.
  • contracture capsulaire, où un tissu cicatriciel ferme se forme autour de l’implant et lui fait perdre sa forme et sa souplesse
  • une taille d’implant inappropriée
  • asymétrie (irrégularité) des seins
  • des dépôts de calcium dans la capsule cicatricielle autour de l’implant
  • granulomes, ou bosses, dans le tissu des ganglions lymphatiques locaux, formés par la fuite de silicone

Cette liste n’est pas exhaustive.

Alternatives à la chirurgie de réduction mammaire

Les alternatives à la réduction mammaire peuvent inclure

  • une perte de poids significative, si vous êtes en surpoids
  • des soutien-gorge adaptés par des professionnels
  • la liposuccion
  • un entretien avec un conseiller ou un psychologue : cela peut vous aider à surmonter vos préoccupations concernant votre apparence.

Avantages de la réduction mammaire pour hypertrophie

Une poitrine trop volumineuse peut causer des douleurs physiques et une mauvaise image de soi. C’est pourquoi plusieurs personnes se tournent vers la chirurgie de réduction mammaire pour y remédier. Parmi les avantages, citons : 

Soulagement de l’inconfort physique associé à une poitrine volumineuse

Une poitrine volumineuse peut causer des tensions sur le corps d’une femme. En particulier dans les cas où les seins d’une femme sont disproportionnés par rapport à sa taille. Le poids supplémentaire des seins lourds peut altérer la posture et entraîner des déformations du squelette. De plus, en raison de la traction exercée par les seins surdimensionnés, les bretelles de soutien-gorge peuvent produire des indentations douloureuses sur les épaules de la femme et des irritations de la peau. En plus de causer des douleurs au dos, aux épaules et au cou, le poids excessif des seins peut également entraîner des problèmes respiratoires et d’autres problèmes de santé graves. En réduisant la taille des seins d’une femme et en les rendant plus proportionnels à son corps, la chirurgie de réduction mammaire peut donner à une femme la possibilité de corriger sa posture. La chirurgie de réduction mammaire peut également éliminer les tensions sur les épaules, le dos et le cou, réduisant ainsi la douleur générale. Pour de nombreuses femmes, ces avantages l’emportent largement sur les risques éventuels de la chirurgie de réduction mammaire.

Satisfaction accrue de l’apparence et confiance en soi

En plus de chercher à soulager la douleur causée par des seins volumineux, plusieurs personnes ont recours à la chirurgie de réduction mammaire parce qu’elles ne sont pas à l’aise avec l’attention non désirée que leur morphologie présente. Cette attention indue peut rendre une personne mal à l’aise avec son apparence. Étant donné que de nombreuses femmes se sentent jugées sur la base de la taille de leurs seins, des seins trop volumineux peuvent entraîner un manque de la confiance en soi. Si une femme croit qu’elle est stéréotypée ou cataloguée à cause de ses gros seins, elle peut commencer à remettre en question ses véritables talents et capacités. En réduisant l’apparence des seins qui attirent l’attention, la chirurgie de réduction mammaire peut aider une femme à retrouver sa confiance en elle et une image positive d’elle-même.

Coût réduction mammaire pour hypertrophie

Lorsque l’intervention est prise en charge par mutuelle, le prix varie varient entre 1500 est 3000 euros. Dans ce cas, la base de remboursement de la Sécurité sociale est de 408 €. Par contre, si l’intervention n’est pas prise en charge parce que considérée comme une chirurgie esthétique, le prix total varie entre 3000 et 6000 euros.

Le prix peut varier en fonction du lieu, des besoins du patient ou de l’ampleur de l’intervention. Les honoraires du médecin peuvent varier considérablement en fonction de son expertise. Bien entendu, il est indispensable de faire appel à un chirurgien plasticien certifié. Si la situation du patient nécessite un travail supplémentaire de la part du chirurgien, l’intervention peut être très coûteuse.

Si le coût d’une réduction mammaire se situe dans la fourchette inférieure, vous devez vous assurer que le chirurgien vous donne un devis complet couvrant les frais d’hospitalisation, d’anesthésie et les honoraires du praticien, afin d’éviter toute surprise coûteuse après l’opération. Il est également important de savoir si votre état de santé nécessite une intervention supplémentaire, afin de savoir s’il y aura d’éventuels suppléments au coût de l’opération. Bien entendu, vous devez vérifier les qualifications de la personne qui pratiquera l’opération. 

Hypertrophie mammaire remboursement

Les patients sont universellement convaincus que si une intervention est considérée comme reconstructive, elle est médicalement indiquée et couverte par l’assurance maladie. À l’inverse, de nombreux patients pensent que si une intervention est considérée comme esthétique, elle n’est pas médicalement indiquée et couverte.

Dans le cas de la réduction mammaire, cependant, à des fins d’assurance, elle sera généralement considérée comme une intervention esthétique jusqu’à ce que le patient puisse prouver qu’il a eu un nombre suffisant de problèmes de santé et qu’il a tenté d’y remédier avant de subir une chirurgie corrective. Une fois le seuil atteint, la compagnie d’assurance peut alors considérer la réduction mammaire comme une intervention reconstructrice pour cette patiente et la couvrir. Le problème est que le seuil peut être différent pour chaque compagnie d’assurance.

Dans notre pratique, il est devenu de plus en plus difficile d’obtenir une couverture d’assurance en vue de la réduction mammaire pour hypertrophie. Les compagnies d’assurance exigent souvent deux ou trois rapports documentés par d’autres spécialistes référés avant d’envisager de la couvrir. 

Qu’est-ce que cela signifie pour un patient qui a besoin de l’intervention en raison de problèmes de santé chroniques causés par l’hypertrophie mammaire ? 

Si vous pensez être une candidate à la réduction mammaire pour hypertrophie et que vous demandez à être couverte par votre assurance maladie, il est important que vous contactiez votre compagnie d’assurance pour qu’elle vous transmette par écrit ses critères de couverture. Chaque compagnie d’assurance a des critères et des indications différents et indépendants. Si votre voisin du bout de la rue peut bénéficier de l’intervention auprès d’une compagnie d’assurance dans une situation apparemment moins grave, la vôtre ne vous donnera peut-être pas la même réponse. En moyenne, il faut entre 3 et 6 mois de préparation, y compris des consultations secondaires avec d’autres prestataires de soins de santé et une éventuelle thérapie pour pouvoir bénéficier d’une couverture d’assurance pour une réduction mammaire.

Dans quel cas obtenir un remboursement ?

Le remboursement n’est possible que si la réduction nécessite l’ablation de plus de 300 grammes par sein. Dans ce cas, le coût de la clinique sera entièrement pris en charge par la sécurité sociale. Il vous restera à payer les honoraires complémentaires du chirurgien. En général, c’est pendant votre consultation avec le chirurgien esthétique que va être évaluée la possibilité ou non d’une prise en charge par la mutuelle. Au cas où pendant l’intervention on retire moins de 300 grammes, la chirurgie sera considérée comme esthétique. Par conséquent, ne va pas être prise en charge par la Sécurité sociale.

 

Conclusion

L’hypertrophie mammaire est une affection fréquente qui touche chez les hommes, les femmes et les adolescents. Elle peut être due à un développement excessif du tissu glandulaire, à une prise de poids ou au dépôt naturel de graisse dans le tissu mammaire qui se produit avec le vieillissement. L’hypertrophie mammaire peut être à l’origine d’une souffrance physique et émotionnelle considérable, notamment une faible estime de soi, des difficultés à faire du sport et de l’exercice, et des options limitées en matière de vêtements ou de soutien-gorge. L’inconfort physique peut inclure des douleurs au dos et au cou, ainsi qu’un grognement des épaules et un intertrigo. Cependant, un bon nombre de ces symptômes peuvent être atténués par différentes techniques de mammoplastie. 

Articles Similaires

Une injection d’acide hyaluronique pour repulper vos lèvres

Une injection d’acide hyaluronique pour repulper vos lèvres

Le lait de chèvre : la nouvelle cocluche de la slow cosmétique

Le lait de chèvre : la nouvelle cocluche de la slow cosmétique

La liposuccion : pour un ventre plat

La liposuccion : pour un ventre plat

Bbl chirurgie : tout savoir sur le Brazilian Butt Lift

Bbl chirurgie : tout savoir sur le Brazilian Butt Lift

Articles les plus lus