Ptôse mammaire : remboursement, prix, cicatrice, etc.

Ptôse mammaire : remboursement, prix, cicatrice, etc.

Lorsque les dames accouchent, elles sont contentes de voir leur nouveau bébé. Ce qui n’est pas du tout une mauvaise chose, car il est très important de se reproduire. Ce qui fait peur à certaines d’entre elles, c’est d’avoir les seins qui tombent. Toutes les femmes veulent sans aucun doute avoir une poitrine attirante. 

Il est tout de même important de signaler que le phénomène des seins qui tendent à s’affaisser ne concerne pas seulement l’allaitement. Ceci peut également être dû à l’âge ou à un fort amaigrissement. Même si vous connaissez ce problème, il ne faut pas du tout avoir peur, car il est possible de le corriger. 

Ce phénomène est connu sous le nom de ptose mammaire. Plusieurs débats tournent autour de ce sujet depuis quelques années. C’est pourquoi nous avons choisi de nous appesantir sur le sujet. Il est question de savoir de quoi il s’agit, s’il y a des risques, combien ça coûte de subir une opération pour ce phénomène et bien d’autres.

C’est quoi la ptôse mammaire ?

En ce qui concerne la ptôse mammaire, il s’agit d’un affaissement de la glande ou alors une distension de la peau qui enveloppe la glande. Dans cette situation, vous avez des seins qui tendent à s’affaisser. Dans le cas où la ptôse mammaire est isolée, il s’agit d’une ptôse pure. Il arrive également des cas où ce phénomène est lié à un certain degré d’hypertrophie mammaire. 

Sachez également qu’il peut avoir des cas où la ptôse mammaire se manifeste plutôt par des seins trop petits. Dans ce cas, il s’agit d’une hypotrophie mammaire. Ce phénomène peut être dû à l’après-grossesse ou encore après des variations pondérales très importantes. 

Quel que soit l’un de ces cas, les seins ont connu une distension pendant une certaine période et leur volume a diminué. Il ne va donc rester qu’un excédent de peau. C’est dans ce cadre qu’on parle souvent de seins tombants. La solution pour corriger ce problème peut donc être de remonter simplement les seins. 

Dans le cas où le sein est plutôt très réduit, la solution est de l’augmenter à l’aide des prothèses. Mais cela doit toujours être accompagné d’une cure de ptôse. Il est tout de même important de signaler que la ptôse mammaire n’entraine pas de gêne esthétique. Ce qui n’est pas du tout le cas d’une hypertrophie de seins. 

Quelles sont les causes de la ptôse mammaire ?

Avant tout chose, il est important de connaître les différentes causes de ce mal. C’est de cette manière que vous allez certainement pouvoir la prévenir. Certes, plusieurs personnes énoncent des causes à ce sujet, mais voici ce qu’il en est vraiment. 

La ptôse congénitale

Il peut arriver des cas où la ptôse mammaire apparait chez une jeune fille. Dans ce cas, cette dernière est congénitale. Cette dernière est d’ailleurs souvent accompagnée d’autres malformations telles que les seins asymétriques, les seins tubéreux et autres. Ces différentes anomalies génèrent souvent des complexes très graves. 

L’hypertrophie mammaire

La ptôse mammaire peut également être due à une hypertrophie mammaire. Dans ce cas, l’excès de volume des seins ne peut pas du tout être supporté par le sac de la peau. Ce qui va conduire à une distension de l’enveloppe du sein. C’est ainsi que l’affaissement se produit. 

Grossesse et allaitement

Vous avez certainement déjà entendu dire que le fait d’être enceinte, ou d’allaiter, peut-être à l’origine des seins qui s’affaissent. Ce n’est pas toujours faux, car c’est l’une des causes de ce phénomène. Dans ce cas, le système est pareil à celui de l’hypertrophie mammaire. Le sein va en effet connaître une distension sévère au niveau de la peau. 

L’amaigrissement

Le fait de perdre sévèrement du poids peut également être à l’origine d’une ptôse mammaire. En effet, la peau du sein ne va pas pouvoir se rétracter normalement sur votre nouveau volume. C’est dans ce cas que l’on parle souvent de seins « gant de toilette ». 

L’âge

Parmi les causes de la ptôse mammaire, il y a l’âge. Pendant que vous prenez de l’âge, sachez que la peau perd également de son élasticité. Ce qui va donc être à l’origine de la fragilité du sein. C’est ainsi que la poitrine va s’affaisser. Il est aussi important de noter qu’avec l’âge, l’infiltration graisseuse des tissus mammaires cause une perte de galbe au niveau du sein. C’est également le cas de sa forme originelle. C’est ainsi que vous pouvez connaître ce problème. 

Pourquoi opter pour une cure de ptôse mammaire ?

Il faut savoir que les cures de ptôse mammaire aident à lutter contre la chute de la glande mammaire et la distension de la peau qui l’entoure. Il n’est donc pas du tout obligatoire de placer des prothèses dans le cas de cette maladie. Tout va dépendre du volume initial de la glande mammaire. 

Cette cure consiste à remodeler le sein tout simplement en agissant sur l’enveloppe cutanée et sur le tissu de la glande. Ce qui permet d’obtenir deux seins de même taille et de même volume. Il est donc question de concentrer la glande et de la placer à la position adéquate. 

La cure vise également à adapter l’enveloppe cutanée. C’est d’ailleurs pourquoi durant l’opération, la peau en excès va être retirée. C’est ainsi que le nouveau sein va avoir une bonne tenue et une belle forme. Le spécialiste doit également œuvrer à replacer le mamelon et l’aréole à la bonne position. Dans le cas de ce phénomène, ces derniers sont en effets plus bas qu’à la normale. 

Comment savoir s’il faut remonter les seins ou augmenter également le volume dans le cadre d’une ptôse mammaire ?

En ce qui concerne la chirurgie esthétique, la patiente a toujours le droit d’exprimer ses désirs. C’est donc à elle de donner le volume de seins qu’elle souhaite avoir après une cure de ptôse. Dans le cas où la glande mammaire qui connait la ptôse a encore un volume suffisant, vous n’avez pas du tout besoin d’une prothèse. Il suffit tout simplement de la remettre en bonne position. 

Si les seins deviennent plutôt plus petits, vous devez alors demander des prothèses. Tout dépend aussi du nombre de seins touchés. Dans le cas où un seul est ptôsé de manière modérée, il suffit tout simplement d’augmenter son volume à l’aide d’une prothèse. Ce qui lui permet d’être en harmonie avec l’autre. 

Ceci évite d’ailleurs d’éviter les différentes cicatrices que la ptôse mammaire peut laisser. Il est tout de même important de savoir que si vous souhaitez redonner une rondeur de jeunesse à vos seins, impossible d’éviter les cicatrices. Ces dernières sont généralement situées au niveau de l’aréole.

La gravité de la cicatrice va dépendre de la qualité de la peau du sein. Plus elle s’abime, plus la cicatrice est nécessaire. C’est elle qui redonne d’ailleurs un aspect attrayant à votre sein. Celles qui souhaitent généralement éviter les cicatrices, il va falloir placer des prothèses beaucoup plus grosses. L’inconvénient avec cela, c’est que vous allez vous retrouver avec des seins énormes ! Sauf si c’est ce que vous souhaitez. Ce qui peut d’ailleurs aggraver le problème par la suite. 

Quels sont les différentes techniques de chirurgie ptose mammaire ?

Sachez qu’il ne sert à rien de chercher à utiliser des produits cosmétiques pour corriger une ptôse mammaire. Cela ne va avoir aucun effet. C’est pourquoi vous êtes obligé de passer par une opération ptôse mammaire. C’est ce qui est également connu sous le nom de mastopexie. Cette dernière est capable de vous redonner de très jolis seins tout en corrigeant leur galbe. 

Sachez également que le type de traitement est adapté à chaque patient. Tout dépend également du type de ptôse qui vous atteint. Sachez tout de même que dans tous les cas, il y a trois grandes techniques utilisées en fonction du cas. 

La ptôse hypoplasique

Ici on est dans cadre des seins effondrés et vidés. C’est également ce qui est connu sous le nom de pseudo-ptôse. Dans cette technique, il est également question de faire appel à une plastie mammaire et au placement de prothèses mammaires. Le volume de ces dernières va être adapté à votre souhait et à votre physionomie. 

La ptôse avec hypertrophie mammaire

Dans ce cadre, la patiente connaît plutôt une lourdeur au niveau de la poitrine dont elle veut se débarrasser. Dans ce cas précis, il va donc être question d’associer la plastie mammaire et la réduction mammaire. C’est pourquoi il est important d’être un chirurgien plasticien pour le faire. 

La ptôse avec asymétrie mammaire

Dans ce cas précis, il va plutôt être question de faire une plastie mammaire et de symétriser les seins. Il peut donc s’agir soit d’une augmentation mammaire, soit d’une réduction. Il est important de savoir que tout va dépendre ici du souhait de la patiente. Mais prenez toujours la peine de consulter les conseils de votre plasticien. 

Quelles sont les différentes étapes d’une ptôse mammaire ?

Avant de vous engager dans une aventure pareille, il est important d’avoir une idée sur le processus. De cette façon, vous pouvez mieux vous préparer, car vous savez à quoi vous attendre. Voici donc les différentes étapes. 

La consultation

Avant de s’y engager, le chirurgien va devoir faire une mammographie préopératoire. Sauf si vous en avez déjà fait au cours des trois années précédentes. C’est de cette façon que ce dernier peut être au courant d’une anomalie interdisant l’opération chirurgicale. Une autre importance de cette mammographie, c’est qu’elle peut servir de référence dans le futur. 

L’intervention proprement dite

Dans le cas où le chirurgien constate que l’opération est possible, il va alors la programmer. Sachez que cette intervention dure entre 2 et 2 h 30 min. Vous allez devoir passer 2 jours à l’hôpital. Vous êtes donc hospitalisé au matin de l’intervention et à jeun. 

Le chirurgien va vous placer sous anesthésie générale. 10 jours avant toute intervention, il y a certains médicaments que vous ne devez pas du tout prendre. C’est par exemple le cas des anti-inflammatoires, de l’aspirine, des anticoagulants et autres. Le médecin va prendre la peine de vous donner toutes les recommandations. 

Cependant, certains médicaments peuvent vous être prescrits avant pour atténuer l’œdème et les ecchymoses après l’opération. Vous êtes en position assise pendant l’opération. C’est de cette façon que me médecin est certain d’avoir un résulta bien symétrique. 

Pour éviter des hématomes, vous allez avoir des redons extériorisés au niveau des aisselles. Ces derniers ne sont retirés que le jour de votre sortie d’hospitalisation, en d’autres termes, le deuxième jour. 

Ptose mammaire avant après

Le médecin va prendre la peine de vous dire tout ce que vous avez à faire avant l’intervention chirurgicale en vue de corriger votre ptôse mammaire. 

Les précisions du chirurgien avant l’opération

Avant de se lancer, le chirurgien plasticien va prendre la peine d’analyser plusieurs paramètres vous concernant. C’est après cela que ce dernier va vous donner quelques recommandations à suivre avant l’opération chirurgicale. 

Sachez d’abord qu’il est recommandé de ne pas du tout fumer au moins un mois avant l’opération. C’est également pareil, pour ce qui est de l’après-opération. Ceci va aider à une bonne cicatrisation.

Il est également interdit de prendre de l’aspirine au moins 10 jours avant l’intervention. Il est également conseillé de ne pas du tout avoir recours à des méthodes de contraception orale. Surtout dans le cas où vous connaissez d’autres risques tels que le mauvais état des veines, l’obésité, les troubles de coagulation et autres. 

Sachez également que votre peau va être désinfectée avec une solution ou encore un savon antiseptique la veille et le matin de l’opération. Ceci permet d’éviter toute infection au cours de la pratique. Il est également conseillé de ne rien manger au moins 6 heures avant l’opération. 

D’un autre côté, il faut savoir que c’est une opération qui ne peut être faite que dès lors qu’après avoir atteint l’âge de la croissance. C’est-à-dire que vous ne pouvez le faire qu’à partir de 18 ans. 

Le chirurgien a également le devoir de vous remettre un devis détaillé avant toute intervention. C’est ce qui vous permet de savoir si vous allez pouvoir supporter les coûts ou non. 

L’après-opération

Pour ce qui est de l’après-opération, vous allez premièrement observer des ecchymoses et un œdème au niveau des seins. Mais ces derniers disparaissent en quelques semaines.  

Pour ce qui est de la douleur après l’intervention chirurgicale, vous n’avez pas du tout à vous inquiéter. Vous ne pouvez avoir mal que dans le cas où il y a eu placement de prothèses. Les sutures sont faites à base de fils résorbables enfouis, il n’y a donc pas de fils à retirer.

Vous devez à tout prix porter un soutien-gorge de contention en tissus élastiques qui s’ouvre par l’avant à la suite de l’intervention. Vous allez définir la taille et le bonnet avec le chirurgien à l’avance. Vous devez porter ce dernier nuit et jour pendant un mois. 

Pendant ce mois ; vous êtes interdit de toute pratique sportive. En ce qui concerne le travail, il est conseillé de prendre une semaine de repose après l’opération. Enfin, durant 6 mois, vous ne devez pas du tout exposer les cicatrices au soleil. 

C’est une opération qui ne handicape pas une grossesse ultérieure, ni d’allaitement. D’un autre côté, vous n’avez pas du tout à craindre le cancer du sein. Cependant, certains médecins recommandent de patienter au moins 6 mois avant de songer à une grossesse. 

Les différentes cicatrices ptose mammaire

Lors d’une intervention chirurgicale pour une ptôse mammaire, vous restez toujours avec une cicatrice ptose mammaire. Il en existe trois. 

La cicatrice périaréolaire

Il s’agit d’une cicatrice circulaire qui se trouve généralement au niveau de la zone frontalière. C’est-à-dire entre la partie pigmentée de la peau plus claire du sein et de l’aréole. La bonne nouvelle avec cette dernière, c’est qu’elle est assez discrète et devient même invisible avec le temps. Cette dernière est utilisée dans le cadre d’une ptôse légère. 

La cicatrice en « T » inversée

Elle est également connue sous le nom de cicatrice « ancre de marine ». Dans ce cas, vous avez une cicatrice horizontale qui vient s’ajouter à la cicatrice verticale. La cicatrice horizontale va être camouflée dans le pli naturel du sillon sous-mammaire. Il faut tout de même savoir que c’est une cicatrice qui tend à disparaître, car les chirurgiens ne l’utilisent plus assez. Ce n’est que dans des cas graves de ptôse mammaire que vous pouvez avoir affaire à elle. C’est par exemple le cas de la gigantomastie. 

La cicatrice verticale

Cette dernière se trouve au niveau du pôle inférieur de l’aréole au sillon sous-mammaire. C’est d’ailleurs la cicatrice ptose mammaire la plus fréquemment utilisée. Elle est particulièrement destinée aux ptôses modérées. Cette dernière s’efface avec le temps pour prendre l’aspect d’une vergeture blanche. 

 

L’opération ptose mammaire a-t-elle des contre-indications ?

Toutes les femmes majeures sans limites d’âge peuvent librement se faire opérer pour combattre une ptose mammaire. Il est tout de même important de signaler qu’elle doit impérativement être faite à distance des périodes d’allaitement et de grossesse.  

Par ailleurs, pour ne pas connaître un problème avec cette opération, il est très important d’avoir un poids stable. Enfin, il est toujours important de pratiquer une mammographie et une échographie pour être certain qu’il n’y a pas de pathologie de sein qui n’admet pas ce type de chirurgies. 

Existe-t-il des risques et complications dans le cadre d’une ptose mammaire ratée ?

Dans le cas où il y a eu quelque chose de raté lors de l’intervention, vous pouvez connaître des complications d’hématomes. D’un autre côté, certaines patientes se sont souvent plaintes de la diminution de sensibilité au niveau du mamelon. 

Il est tout de même important de signaler que des cas pareils sont assez rares. Sachez tout de même que, quel qu’en soit le cas, vous pouvez ne pas allaiter quelques mois après cette intervention. Il y a en effet une perturbation des canaux galactophores. 

Quel est le coût d’une chirurgie de ptôse mammaire ?

Vous souhaitez certainement avoir une idée du coût d’une intervention pareille. Sachez donc que tout va dépendre de chaque médecin. Ici, il va falloir tenir compte des honoraires du chirurgien plasticien, de ceux du médecin anesthésiste, ainsi que du tarif de la clinique. Ce qui ne nous permet pas de vous donner le ptose mammaire prix avec exactitude. 

Tout ce que nous pouvons vous dire, c’est que les ptose mammaire tarifs varient généralement entre 3000 et 6000 euros. 

Ptose mammaire remboursement et prise en charge

Il est important de savoir que l’opération dans le cadre de la ptose mammaire est prise dans le sillage de l’esthétique. C’est pourquoi le devis est directement remis à la patiente. Ne vous attendez donc pas du tout à vous faire rembourser par la Sécurité sociale. Cependant, dans le cas où il est question d’une hypertrophie mammaire associée ou alors d’une malformation mammaire, la Sécurité sociale peut se pencher sur le cas.

Bref, sachez que pour ce qui est de la prise en charge, c’est au chirurgien d’en décider lors de la consultation. C’est donc ce dernier qui va dresser une demande d’entente préalable à l’Assurance santé. Dans cette dernière, il va expliquer les motivations qui nécessitent une intervention. 

Ce n’est qu’à ce moment que l’Assurance maladie va étudier le cas. Dans le cas où elle accepte la demande, une partie du coût de l’intervention va être prise en charge. Mais de toute façon, la patiente va être redevable des honoraires de l’anesthésiste et du chirurgien.

Avoir une mutuelle de santé

Dans le cas où vous avez une mutuelle de santé, cette dernière peut vous aider à payer les frais de cette opération. Mais tout dépend des contrats souscrits avec cette dernière. Si ce type de cas n’y figurent pas, attendez-vous à devoir gérer toute la facture par vos propres soins. 

 

Conclusion

La chirurgie pour la ptôse mammaire n’est pas du tout une chose facile en termes de coût. Il faut tout de même reconnaître que si vous tenez à votre beauté, vous ne pouvez pas supporter vivre avec une déformation au niveau des seins. Il est donc important d’avoir une très bonne préparation financière et psychologique avant de vous lancer. 

D’un autre côté, il est très important en tant que femme de faire très attention aux contrats d’assurance que vous signez. Lorsque vous avez signé de bons contrats, vous pouvez être certain d’avoir une main secouriste dans le cadre des interventions comme celles-ci. 

Si vous avez besoin de motivation avant de vous lancer, vous pouvez consulter plusieurs plateformes de femmes ayant eu à subir une chirurgie liée à la ptôse mammaire. Vous allez certainement découvrir des conseils qui vont vous aider pour la suite. 

 

Articles Similaires

Une injection d’acide hyaluronique pour repulper vos lèvres

Une injection d’acide hyaluronique pour repulper vos lèvres

Le lait de chèvre : la nouvelle cocluche de la slow cosmétique

Le lait de chèvre : la nouvelle cocluche de la slow cosmétique

La liposuccion : pour un ventre plat

La liposuccion : pour un ventre plat

Bbl chirurgie : tout savoir sur le Brazilian Butt Lift

Bbl chirurgie : tout savoir sur le Brazilian Butt Lift

Articles les plus lus