Orthèse d’avancée mandibulaire : tout ce qu’il faut savoir

Orthèse d’avancée mandibulaire : tout ce qu’il faut savoir

L’apnée du sommeil est un trouble caractérisé par l’obstruction répétitive des voies aériennes supérieures pendant le sommeil, entraînant une fragmentation du sommeil et une désaturation nocturne en oxygène, ce qui provoque une somnolence diurne et des troubles neurocognitifs. Les conséquences à long terme comprennent un risque accru de morbidité cardiovasculaire et de mortalité toutes causes confondues. Ces conséquences néfastes font de l’apnée du sommeil un problème de santé important. De ce fait, la mise en œuvre et le maintien d’un traitement efficace sont donc essentiels. Si vous souffrez d’apnée obstructive du sommeil ou de ronflements chroniques, l’idée d’un traitement par PPC peut ne pas convenir à tout le monde. La bonne nouvelle est qu’il existe d’autres options de traitement à savoir l’orthèse d’avancée mandibulaire, qui est portée par voie orale pour faire saillir et maintenir la mandibule en position avancée. Cet ajustement anatomique modifie la structure et la fonction des voies aériennes supérieures de telle sorte que la collapsibilité des voies aériennes pendant le sommeil est réduite. Continuez à lire pour en savoir davantage sur l’orthèse d’avancée mandibulaire.

Orthèse d’avancée mandibulaire : qu’est-ce que c’est ?

Une orthèse d’avancée mandibulaire est un appareil buccal amovible fabriqué sur mesure par un dentiste ou un orthodontiste formé aux soins du sommeil et utilisé pour traiter l’apnée obstructive du sommeil et le ronflement. L’appareil est conçu pour dégager les voies aériennes supérieures et faciliter la circulation de l’air pendant le sommeil en avançant la mandibule inférieure de quelques millimètres.

L’orthèse est composée de gouttières qui recouvrent les dents supérieures et inférieures et, selon le modèle, d’un mécanisme de traction ou de poussée qui permettent de déplacer la mandibule inférieure vers l’avant de manière progressive jusqu’à ce que les interruptions de la respiration et les ronflements disparaissent complètement.

Facile à porter, l’orthèse d’avancée mandibulaire est également pratique à utiliser par rapport aux autres dispositifs anti-ronflement. Cette solution particulière contre le ronflement permet à son utilisateur de bouger légèrement les mâchoires, par exemple pour bâiller, parler et boire. D’autres appareils ne permettent pas un tel confort d’utilisation, bien que certains soient plus pratiques. Mais l’autre avantage de l’orthèse d’avancée mandibulaire est qu’elle peut être fabriquée pour vous personnellement et vous pouvez vous assurer qu’elle répond à vos besoins et à vos préférences.

Qui prescrit l’orthèse d’avancée mandibulaire ?

Après avoir établi un diagnostic d’apnée du sommeil, les spécialistes du sommeil recommanderont ce traitement s’ils estiment qu’il peut être bénéfique. Ils peuvent également suggérer des dentistes ou des orthodontistes qui sont familiers avec la fabrication d’orthèses d’avancée mandibulaire. Le dentiste ou l’orthodontiste déterminera alors si la dentition et l’occlusion du patient permettent l’utilisation d’une orthèse.

Il convient de noter que l’achat d’une orthèse d’avancée mandibulaire sans prescription médicale ou consultation avec un dentiste ou un orthodontiste (par exemple, en ligne) est fortement déconseillé. Seuls un dentiste ou un orthodontiste formé à l’apnée du sommeil peuvent concevoir une orthèse adaptée à la morphologie du patient, effectuer les ajustements nécessaires et assurer un suivi avec le médecin.

Les mécanismes d’action de l’orthèse d’avancée mandibulaire

Le dispositif oral utilisé dans la pratique clinique pour le traitement du ronflement et de l’apnée  du sommeil est principalement l’orthèse d’avancée mandibulaire qui se fixe sur les arcades dentaires supérieures et inférieures pour faire saillir et retenir la mandibule en position avancée. L’objectif ce dispositif   est d’empêcher l’obstruction répétitive des voies aériennes supérieures pendant le sommeil. 

La protrusion mandibulaire produite par le dispositif est intrinsèque à l’action de réduction du collapsus des voies aériennes supérieures, car le dispositif inactif (qui est porté par voie orale, mais n’avance pas la mandibule) est inefficace pour réduire l’indice d’apnée-hypopnée. 

L’effet prédominant de l’orthèse d’avancée mandibulaire sur la structure des voies aériennes supérieures est l’élargissement de l’espace des voies aériennes vélopharyngiennes, par le biais d’une augmentation du diamètre latéral. Cet effet peut-être contre-intuitif du dispositif est vraisemblablement causé par l’étirement des connexions des tissus mous qui se trouvent dans les arcs palatoglosse et palatopharyngien et qui relient la mandibule et la langue au palais mou et aux parois pharyngées latérales. 

L’augmentation du volume des voies respiratoires qui en résulte permet de rendre les voies respiratoires plus perméables et de réduire la probabilité de collapsus. En plus de modifier la structure des voies aériennes supérieures, l’orthèse d’avancée mandibulaire peut également influencer la fonction neuromusculaire des voies aériennes supérieures. 

La stimulation des muscles dilatateurs des voies aériennes supérieures pourrait donc être un mécanisme supplémentaire par lequel l’orthèse d’avancée mandibulaire stabilise les voies aériennes. L’importance relative des réponses anatomiques et neuromusculaires de l’orthèse d’avancée mandibulaire peut également varier d’un patient à l’autre. 

Les avantages de l’orthèse d’avancée mandibulaire

L’orthèse d’avancée mandibulaire est l’un des traitements les plus efficaces contre le ronflement et l’apnée du sommeil. Ses avantages sont nombreux :

Confortable et ajustée sur mesure

L’orthèse d’avancée mandibulaire est adaptée à la forme unique de votre bouche, elle est donc confortable et facile à ajuster. Elle peut même être adaptée avec succès si vous avez des couronnes ou des bridges.

Indolore et non invasive

L’orthèse d’avancée mandibulaire ne nécessite ni aiguille ni chirurgie, c’est comme porter un protège-dents ou une plaque orthodontique.

Facile à ajuster

Votre orthèse d’avancée mandibulaire peut être ajustée progressivement au fil du temps si nécessaire, ce qui signifie que vous n’avez pas à remplacer votre appareil régulièrement ou prématurément.

Réversible, car non chirurgicale

Si, pour une raison quelconque, vous souhaitez arrêter d’utiliser l’orthèse d’avancée mandibulaire, aucun problème. Contrairement à la chirurgie, elle est totalement réversible, car elle n’apporte que des changements temporaires chaque nuit. 

Vous pouvez parler ou boire avec l’orthèse d’avancement mandibulaire en place, et lorsque vos lèvres sont fermées, personne ne saura que vous en portez une.

Prix compétitif et économie d’argent

Le prix de l’orthèse d’avancée mandibulaire est compétitif, mais quoi qu’il en soit, il est préférable de considérer le coût de l’appareil comme un investissement. Après tout, quel prix paieriez-vous pour une nuit de sommeil paisible et une meilleure qualité de vie ?

Contrairement à une machine CPAP, l’appareil ne nécessite pas d’électricité, ce qui vous permet de réduire vos factures.

L’appareil est également beaucoup moins coûteux qu’une intervention chirurgicale.

Pratique pour voyager

Vous passez la nuit chez quelqu’un ? Vous partez en voyage ? Aucun problème, l’orthèse d’avancement mandibulaire se glisse dans votre sac à main, votre mallette ou votre bagage à main.

Sécurité

L’orthèse d’avancée mandibulaire est extrêmement sûre, elle est approuvée par un bon nombre de professionnels de la santé. Elle est petite, discrète, non encombrante et n’a pas d’impact sur votre vie.

Efficacité cliniquement prouvée

Des études ont montré que ce dispositif est très efficace pour éliminer le ronflement et l’apnée obstructive du sommeil.

Qui bénéficie de cette thérapie ?

Les patients souffrant de ronflement et l’apnée du sommeil modérée auront plus de succès avec l’orthèse d’avancée mandibulaire, bien que ce ne soit pas toujours le cas. Les patients souffrant du syndrome d’apnées obstructives du sommeil  (SAOS) positionnel, c’est-à-dire d’un IAH plus élevé en position couchée sur le dos par rapport à la position couchée sur le côté, peuvent particulièrement bénéficier d’un traitement par dispositif oral, car l’orthèse d’avancée mandibulaire aurait un effet plus important sur l’IAH en position couchée. 

D’autres caractéristiques des patients sont associées à de meilleurs résultats thérapeutiques, notamment un âge plus jeune, un indice de masse corporelle (IMC) plus faible et une circonférence du cou plus petite. 

De plus, la morphologie cranio-faciale individuelle et la physiologie des voies aériennes supérieures semblent jouer un rôle dans le bénéfice thérapeutique potentiel réalisable avec  l’orthèse d’avancée mandibulaire. 

En ce qui concerne les facteurs physiologiques, les patients atteints de SAOS dont les voies aériennes supérieures s’affaissent principalement dans la sphère oropharyngée pendant le sommeil sont plus susceptibles de répondre à ce traitement.

Une résistance nasale plus faible chez les patients atteints de SAOS est également associée à une réponse favorable au traitement par l’orthèse d’avancée mandibulaire. 

Effets secondaires 

L’action souhaitée de l’orthèse d’avancée mandibulaire, qui consiste à déplacer et à maintenir la mandibule en position avancée pour un bénéfice thérapeutique, peut également exercer des forces réciproques sur les dents, la mâchoire et les gencives, entraînant une gêne et des effets secondaires. En effet, cette pression mécanique peut entraîner des symptômes aigus, ainsi que des modifications dentaires et squelettiques à long terme. Toutefois, les effets secondaires et les complications sont généralement considérés comme mineurs. Il est courant et prévu que des effets secondaires se produisent au début du traitement et pendant la période d’acclimatation, mais ils sont généralement décrits comme légers et temporaires. 

Certains patients éprouveront des effets indésirables tels qu’une salivation excessive, une sécheresse buccale, des douleurs dentaires, une irritation des gencives, des maux de tête, une gêne au niveau de l’articulation temporo-mandibulaire et des modifications occlusales le lendemain matin. 

Les symptômes indésirables plus sévères et continus comprennent les douleurs de l’articulation temporo-mandibulaire, les douleurs myofaciales, les douleurs dentaires et gingivales, la sécheresse buccale et la salivation. Là encore, la fréquence des symptômes varie considérablement d’un individu à un autre, mais s’ils sont sévères et continus, ces effets indésirables peuvent entraîner l’arrêt de l’utilisation de l’appareil.

Des changements dentaires et squelettiques à plus long terme sont également évidents avec l’utilisation de l’orthèse d’avancée mandibulaire. Il s’agit notamment de modifications de la surface de contact occlusale, de l’augmentation de la hauteur du visage, de l’ouverture de la bouche et des modifications de l’inclinaison des incisives. 

Toutefois les symptômes disparaissent généralement en quelques jours ou semaines avec une utilisation régulière et un réglage approprié de l’appareil. 

Bon à savoir

La durée du port de l’appareil semble être en corrélation avec l’ampleur des modifications de la relation d’occlusion et de la posture mandibulaire. Toutefois, ces modifications ne sont pas nécessairement indésirables : des modifications occlusales favorables sont signalées chez certains patients. 

Les exercices quotidiens de la mâchoire améliorent la surface de contact occlusale et la force d’occlusion et peuvent être une méthode potentielle pour aider à minimiser les changements occlusaux chez les patients prédisposés. En général, les modifications dentaires et squelettiques dues au port d’un appareil oral sont mineures ou subcliniques et il est rare que le traitement doive être interrompu pour cette raison, bien qu’une telle décision doive être évaluée en fonction du degré de modification et de la faisabilité d’un traitement alternatif tel que la CPAP.

Bien entendu, l’efficacité globale du traitement dépend de l’utilisation régulière et prolongée de l’appareil. Comme pour tous les traitements, l’adhésion au traitement par appareil oral dépend de l’équilibre entre le bénéfice perçu et les effets secondaires ressentis. 

Bien entendu, l’efficacité globale du traitement dépend de l’utilisation régulière et prolongée de l’appareil. Comme pour tous les traitements, l’adhésion au traitement par appareil oral dépend de l’équilibre entre le bénéfice perçu et les effets secondaires ressentis. 

Conclusion

L’orthèse d’avancée mandibulaire est un outil utile pour traiter le ronflement et l’apnée obstructive du sommeil. Ce dispositif a des effets secondaires minimes, est facile à utiliser et est plus rentable que la thérapie CPAP. Obtenir une orthèse d’avancée mandibulaire qui soit confortable et efficace peut vous aider à arrêter de ronfler. 

 

Articles Similaires

Comment se déroule un traitement de canal dentaire ?

Comment se déroule un traitement de canal dentaire ?

Ce qu’il faut savoir sur l’anesthésie dentaire

Ce qu’il faut savoir sur l’anesthésie dentaire

Greffe de gencive : présentation !

Greffe de gencive : présentation !

Ce qu’il faut savoir avant de travailler en centre dentaire

Ce qu’il faut savoir avant de travailler en centre dentaire

Articles les plus lus