Puis-je prendre du Donormyl enceinte ?

Puis-je prendre du Donormyl enceinte ?

Le Donormyl est un médicament que l’on prescrit contre les insomnies et les nausées chez la femme enceinte. Ce médicament est un hypnotique (somnifère). Il contient un antihistaminique qui a un effet sédatif. Il possède également des propriétés atropiniques qui expliquent certaines contre-indications et certains effets indésirables.

Les nausées et les insomnies sont tout à fait normales chez la femme enceinte. Cependant, chez beaucoup de femmes, elles sont presque insupportables, surtout au premier trimestre de la grossesse. Les médecins, en général recommandent la patience, mais libre à vous d’exiger un calmant. Dans ce cas, il peut vous être prescrit bon nombre de médicaments parmi lesquelles le Donormyl.

Composition du médicament

Il est composé de plusieurs autres excipients (spécifiques à certaines formes) entre autres:

  • Acide citrique anhydre,
  • Bicarbonate de sodium,
  • Cellulose microcristalline,
  • Eau purifiée,
  • Hypromellose,
  • Lactose monohydrate,
  • Magnésium stéarate,
  • Propylèneglycol,
  • Sodium,
  • Titane dioxyde.

Quels sont les effets du Donormyl sur la grossesse ?

Le Donormyl peut être utilisé pendant la grossesse après avoir consulté votre médecin. Quand vous le prenez en fin de grossesse, votre nouveau-né peut être mis sous surveillance.

L’insomnie est une des complications prénatales subites par la future maman. Le Donormyl a le pouvoir d’apaiser cette gêne qui entraîne fatigue, mauvaise humeur et état d’anxiété.

Les causes des nausées chez la femme enceinte

Comme cause exacte de nausées chez la femme enceinte, jusqu’ici rien de concret ! Les nausées dépendent des plusieurs facteurs. Nous pouvons évoquer comme cause :

L’élévation de l’hormone bêta-HCG. Une hypothèse validée par bon nombre de médecins. Cette hormone de grossesse est secrétée dès la nidation et stimule la partie du cerveau qui est en charge des nausées et des vomissements.

L’exacerbation de certains organes comme la progestérone, la thyroxine et les œstrogènes. Ces hormones augmentent la sensibilité aux odeurs chez la femme enceinte et contribue à l’apparition des nausées.

L’estomac est également soupçonné comme participant à la remontée des nausées, en ce sens qu’il effectue des mouvements musculaires ralentis à cause de l’effet des hormones. Une fois ralenti dans ses mouvements, le contenu gastrique remonte et provoque les nausées. Certaines hypothèses soupçonnent la présence de bactéries qui irriteraient les parois de l’estomac provoquant des vomissements.

Il est important tout de même de noter que les nausées et vomissements chez la femme enceinte, bien qu’exaspérants à la limite, sont sans danger pour la maman et son bébé. Il existe cependant des formes de nausées et vomissements de grossesse jugées graves qui varient entre 0,1 et 2% de futures mamans. On parle ici de l’hyper Emèse gravidique.

La femme enceinte qui en est atteinte vomit tellement qu’il est facile qu’elle perde du poids et souffre de déshydratation. Dans ces cas de figures, il faut se faire consulter. Vous risqueriez d’être hospitalisée pour traiter la déshydratation, le déséquilibre acido-basique, une cétonurie ou une hypokaliémie.

Combattre les nausées et vomissements de grossesse

Vous pouvez éviter de prendre du Donormyl ou tout autre traitement contre les nausées et vomissements en adoptant des règles hygiéno-diététiques. Il vous suffit de suivre les recommandations suivantes:

  • Eviter de rester trop longtemps sans manger parce que la famine augmente les nausées. Prévoyez des petits trucs à grignoter de temps à autre.
  • Faire le tri des aliments qui vous mettent mal à l’aise rien qu’avec leurs odeurs. Evitez de les consommer au risque de déclencher ce que vous évitez. Il s’agit très souvent du café, des épices, des graisses, des fritures, des sucreries, des aliments acides… d’après les témoignages de certaines femmes enceintes.
  • Consommer les aliments riches en protéines qui contribueraient à réduire les nausées
  • Réguler votre consommation en eau, il est conseillé de boire de l’eau quelques minutes avant ou après le repas pour ne pas avoir la sensation d’être déjà rassasié sans avoir mangé.
  • Eviter des endroits hyper bondés, avec trop de chaleur qui procurent une sensation de confinement. Cette atmosphère a tendance à étouffer la femme enceinte et aggraver ses nausées. Il faut vivre aéré.
  • Laver vos dents après avoir mangé et rincer aussi régulièrement votre bouche car certains aliments coincés dans vos dents deviennent indésirables au bout d’un moment. Et la femme enceinte réagit à ces choses fréquemment par des vomissements.
  • Dormir au maximum parce que la sieste vous apporte du repos et la fatigue vous affaiblit et provoque les nausées.

Si vous respectez toutes ces astuces et souffrez toujours de nausées et vomissements permanents, alors n’hésitez pas à prendre un traitement.  Les traitements contre ce phénomène existent dans plusieurs variétés. Ce sont des traitements antiémétiques comme le Doxylamine ou Donormyl ou encore la métoclopramide qui sont autorisés dans les pays comme la France.

Ils sont considérés comme médicaments de première intention chez la femme enceinte. En cas d’insatisfaction, les médecins autorisent aussi la consommation de l’Ondansétron ou encore le Zophren qui est consommable quel que soit le stade de la grossesse. Notons que chacun de ces traitements varie d’une femme enceinte à une autre en fonction de chaque organisme.

Combattre l’insomnie fréquente pendant la grossesse

Parmi les effets du Donormyl, il agit également contre les insomnies chez la femme enceinte. Comme pour le cas des nausées et vomissements, vous pouvez suivre cette série de traitements et des moyens de prévenir ces anomalies. Cela va vous aider à limiter au mieux la consommation de médicaments qui parfois peuvent avoir sur la maman et son bébé des effets indésirables.

Les raisons des insomnies chez la femme enceinte

Le premier et le troisième trimestre chez la femme enceinte sont très souvent riches en nuits blanches pour la maman qui a pourtant besoin de repos. Cela est en général lié aux stress et à l’anxiété qui habitent la maman après la confirmation de la grossesse.

Les insomnies sont également dues aux diverses modifications hormonales que le corps subit pendant l’évolution de la grossesse. Parfois, l’installation du fœtus dans l’utérus stimule la vessie et oblige à se lever pendant la nuit pour uriner.

Toutes ces perturbations fatiguent la maman qui dort moins que d’habitude, somnole au travail et au fil du temps, ce rythme quotidien ont un impact négatif sur la qualité de son sommeil. On déplore également au cours du troisième trimestre, des crampes, douleurs au niveau du dos, inquiétudes liées à l’accouchement, les mouvements de bébé deviennent plus fréquents. Ce qui perturbe davantage son sommeil.

Comment préserver la qualité de son sommeil lorsqu’on est enceinte ?

Nous vous proposons ces quelques astuces pour vous éviter la prise de médicament.

  • Commencez dès le premier trimestre de grossesse à réguler vos heures de sommeil. Vous devez éviter les heures de sommeil trop tardives. Adoptez des heures de lever et de coucher régulières. Si vous somnolez en dehors de vos heures de sommeil, levez-vous et allez faire quelques pas.
  • Evitez le stress en vous épanouissant au maximum, en causant avec les autres, bref en changeant constamment les idées pour ne pas se laisser dominer par la source de préoccupation.
  • Au troisième trimestre, nous vous proposons de vous allonger sur le côté gauche pour faciliter la circulation du sang de vos jambes vers votre cœur. Placez entre vos jambes un oreiller ou sous votre ventre.
  • Videz votre vessie avant d’aller dormir tout en évitant de boire tardivement des liquides.

 

Conclusion

Les propriétés médicinales du Donormyl et ses effets sur la femme enceinte ne sont plus à démontrer. Toutefois, comme tout médicament, il peut y avoir des effets secondaires. Raison pour laquelle vous ne devez en prendre qu’en cas d’extrême nécessité. De manière globale, ne prenez aucun médicament contre les nausées, vomissements et insomnies ou autres malaises sans demander l’avis de votre médecin

 

 

Articles Similaires

Médecin libéral : comment bien choisir votre mutuelle ?

Médecin libéral : comment bien choisir votre mutuelle ?

Réchauffement climatique : l’eau en danger

Réchauffement climatique : l’eau en danger

L’eczéma atopique, qu’est-ce que c’est ?

L’eczéma atopique, qu’est-ce que c’est ?

Comment prévenir les risques psychosociaux ?

Comment prévenir les risques psychosociaux ?