L’importance de l’imagerie médicale dans le suivi des traitements

L’importance de l’imagerie médicale dans le suivi des traitements

La nouvelle technologie ne cesse d’apporter de grandes innovations dans le domaine de la médecine. L’imagerie médicale permet aujourd’hui de dépister et traiter efficacement plusieurs maladies et d’en faciliter le suivi.

L’imagerie médicale : ce qu’il faut savoir

L’imagerie médicale englobe plusieurs techniques, mais une des plus commune et plus connue de tous reste l’échographie. En tant que professionnel de la santé, vous avez le choix entre différents modèles d’échographe pour médecin pour effectuer vos examens, en fonction de vos besoins : échographie abdominale, des tissus mous, musculo-squelettique…. A ce jour, l’échographie dite clinique, pour les médecins de première ligne comme les médecins généralistes, se démocratise de plus en plus.

Retrouvez ainsi dans la gamme d’échographes pour médecins généralistes les HS Series et V Series. Chaque appareil possède une caractéristique unique qui vous permettra de faire n’importe quelle échographie. L’ergonomie est elle aussi pensée pour permettre l’inclusion de l’échographe à votre consultation sans perte de temps : les clichés et compte rendus d’examen sont accessibles et exploitables sur votre ordinateur ou votre imprimante en quelques clics.

Comprendre les différentes technologies d’imagerie médicale pour connaître les soins adaptés

Selon le cas de chaque patient ou le type de maladie à diagnostiquer, il existe différentes catégories d’imagerie médicale. Généralement, on retrouve :

  • La radiographie : une méthode qui utilise les rayons X pour donner un aperçu sur les os du corps. Dans le cas d’une fracture par exemple, la radiographie permet de localiser la zone exacte de cette dernière. Le médecin pourra alors effectuer les soins nécessaires.

    A lire aussi : L’importance des salles blanches dans la recherche médicale

  • Le scanner : le principe est le même, les rayons X permettent de localiser la zone à traiter. Cependant, l’image est plus précise, car elle est émise en version 3D. On utilise souvent cette méthode pour les maladies cérébrales ou pulmonaires.

  • L’échographie ultrasonore : cette étape consiste à exposer les tissus à l’aide des ondes ultrasonores. On l’utilise souvent dans le suivi de grossesse pour différencier les organes du fœtus, son squelette, ses membres, etc mais aussi dans bien d’autres applications : imagerie abdominale, des tissus mous, vasculaire, ostéo-articulaire…

  • L’IRM (imagerie par résonance magnétique) : cette modalité d’imagerie offre une vision très précise dans de nombreuses situations cliniques. Non irradiante, elle présente certains avantages en regard d’autres modalités d’imagerie lourde comme le scanner.

Une vision précise sur le stade de la maladie

Une imagerie permet d’avoir un aperçu visuel de ce qui se passe dans le corps du patient. En identifiant la zone touchée ou la zone à traiter, le médecin peut établir un traitement efficace et prescrire des médicaments plus adaptés au stade de la maladie. Contrairement aux simples examens, c’est une manière plus sûre de diagnostiquer n’importe quel cas.

Avec une imagerie médicale, on peut facilement localiser les zones à traiter dans les organes ou le squelette du patient. Il existe différentes méthodes selon le cas de la maladie, mais le principe reste le même, identifier les causes pour mieux traiter la maladie.

L’imagerie médicale non invasive et non irradiante, très facile de mise en oeuvre, comme l’échographie, permet également d’assurer un suivi des pathologies détectées et d’observer leur évolution au cours du temps, et la réponse au traitement mis en place.

A lire aussi : Franchise Médicale : Tout ce que vous devez savoir

Aurore Dupont

Je m'appelle Aurore Dupont. Installée à Annecy, je suis une fervente adepte des médecines douces. Chaque matin, entre les montagnes, je pratique le tai-chi, convaincue de ses bienfaits sur la circulation de notre énergie. J'explore sans cesse les vertus des plantes locales pour renforcer notre système immunitaire et je suis ravie de partager mes découvertes sur les remèdes naturels avec vous.