L’angine à streptocoques : comment y mettre fin ?

L’angine à streptocoques : comment y mettre fin ?

Avez-vous mal à la gorge, de la fièvre et du mal à avaler ? Vous souffrez peut-être d’une angine à streptocoques, une infection bactérienne qui touche les amygdales et le pharynx. Cette maladie est fréquente chez les enfants et les adultes, surtout en hiver et au printemps. Elle peut être bénigne, mais elle est aussi capable d’entraîner des complications graves si elle n’est pas traitée à temps. Comment reconnaître les symptômes d’une angine à streptocoques ? Quels sont les traitements efficaces ? Nous vous donnons toutes les réponses dans cet article.

Consultez un médecin compétent pour un diagnostic et un traitement

L’angine à streptocoques se manifeste par un mal de gorge intense, une difficulté à déglutir, des ganglions enflés et sensibles, des amygdales rouges ou blanches avec des dépôts jaunâtres, et souvent de la fièvre supérieure à 38 °C. Chez l’enfant, elle peut s’accompagner de vomissements, de douleurs abdominales ou d’éruptions cutanées en cas de scarlatine.

Ces symptômes peuvent être confondus avec ceux d’une angine virale, qui est plus fréquente et moins grave. Pour faire la différence, il faut consulter un médecin compétent qui réalisera un test rapide d’orientation diagnostique (TROD) ou un prélèvement de gorge. Ces examens permettent de détecter la présence du streptocoque A, la bactérie responsable de l’angine streptococcique.

Si le diagnostic est confirmé, le médecin vous prescrira un traitement antibiotique adapté, généralement à base de pénicilline ou d’amoxicilline. Ce traitement doit être suivi scrupuleusement pendant 10 jours pour éliminer la bactérie et éviter les complications. Il permet aussi de réduire la contagiosité, qui dure environ 24 heures après le début du traitement. N’hésitez plus donc à consulter un docteur sur rendez-vous !

En complément, vous pouvez prendre des antalgiques ou des anti-inflammatoires pour soulager la douleur et la fièvre, ainsi que des pastilles ou des gargarismes pour apaiser la gorge. Il est également recommandé de boire beaucoup d’eau, de se reposer et d’éviter les aliments irritants.

A lire aussi : A quel moment mettre sa crème de jour ?

Prenez des mesures d’hygiène pour limiter la transmission

L’angine à streptocoques est une infection très contagieuse qui se transmet par les sécrétions nasales et buccales. Elle peut toucher toute personne en contact avec une personne malade ou porteuse saine (qui n’a pas de symptômes). Pour limiter la transmission, il faut adopter des mesures d’hygiène simples, mais efficaces :

  • se laver les mains régulièrement avec du savon ou du gel hydroalcoolique ;
  • se couvrir la bouche et le nez avec un mouchoir jetable ou le coude lorsqu’on tousse ou qu’on éternue ;
  • éviter de partager des objets personnels comme des verres, des couverts ou des brosses à dents ;
  • aérer régulièrement les pièces où l’on vit ;
  • porter un masque si l’on est malade ou en contact avec une personne malade ;
  • et éviter les lieux publics ou les collectivités si l’on est malade ou en contact avec une personne malade.

Ces gestes sont d’autant plus importants que l’angine à streptocoques peut provoquer des épidémies dans les écoles, les crèches ou les maisons de retraite.

Soyez attentif aux signes de complications et consultez rapidement

L’angine à streptocoques peut entraîner des complications locales ou générales si elle n’est pas traitée correctement ou si la bactérie est particulièrement virulente. Les complications locales sont des infections qui touchent les organes voisins de la gorge, comme les oreilles, les sinus, le larynx ou le poumon. Elles se manifestent par des douleurs, des écoulements ou une gêne respiratoire.

Les complications générales sont, quant à elles, des infections qui touchent d’autres parties du corps, comme le cœur, les reins, les articulations ou la peau. Elles se manifestent par des symptômes plus graves, comme une forte fièvre, des frissons, des maux de tête, des douleurs musculaires, des plaies ou des abcès. Ces complications peuvent être mortelles dans certains cas.

Si vous présentez un ou plusieurs de ces signes de complications, vous devez consulter un médecin en urgence. Il pourra vous orienter vers un service hospitalier adapté et vous administrer un traitement antibiotique plus puissant, par voie intraveineuse. Il pourra aussi réaliser des examens complémentaires pour évaluer l’étendue de l’infection et ses conséquences sur votre état de santé. 

A lire aussi : Comment bien se préparer à une intervention chirurgicale ?

Lucas Martin

Je suis Lucas Martin. Depuis la côte d'Azur, je me passionne pour la thalassothérapie et les bienfaits des oligo-éléments marins. À travers la plongée, j'ai découvert l'importance de la respiration pour notre bien-être. Amoureux de la cuisine saine, je concocte des recettes à base d'algues riches en minéraux essentiels pour notre santé.