Comment faire son déodorant maison ?

Comment faire son déodorant maison ?

Un déodorant est un produit cosmétique visant à camoufler les mauvaises odeurs corporelles. La grande majorité de ceux présents sur le marché  utilise des composants chimiques. La méthode d’action de la plupart d’entre eux consiste à camoufler les mauvaises odeurs grâce à l’action de plusieurs agents chimiques sans détruire la cause en elle-même. Cependant, cette méthode a l’inconvénient que les substances qui provoquent une réaction chimique sont limitées, l’agent causal de la mauvaise odeur reste tel quel et la source de la mauvaise odeur est relâchée au fil du temps. Hormis cette limite temporelle, les déodorants ont la mauvaise publicité de nuire à la santé à cause de la présence de sels d’aluminium. De ce fait, plusieurs magasins se sont lancés dans la vente de désodorisant bio dans le but de convaincre les plus sceptiques. Mais au lieu de tout simplement s’en procurer dans une boutique, pourquoi ne pas en faire soi-même ? Pour tous ceux qui veulent se lancer dans cette expérience/aventure cosmétique, nous vous livrons les différentes méthodes et étapes nécessaires pour parvenir à la réalisation d’un déodorant maison et naturel. Mais avant d’y parvenir, revenons sur l’utilité d’un déodorant fait à la maison et les raisons pour lesquelles il doit être utilisé.

La nécessité  d’utiliser un déodorant fait maison ?

Les cosmétiques naturels prennent de l’ampleur de nos jours et l’on comprend pourquoi. Cependant, si vous jetez un coup d’œil à la composition de nombreux produits de beauté et en particulier des déodorants de grande surface, vous y trouverez plusieurs ingrédients controversés. Le plus gênant reste le chlorure d’aluminium. Utilisé pour éliminer efficacement la transpiration, il est aussi bien connu pour sa toxicité. Aujourd’hui, les médecins l’associent à un risque plus élevé de cancer du sein avec un fort potentiel cancérigène. Il est donc recommandé d’éviter son utilisation le plus possible surtout au niveau des aisselles.
Pour pallier à cela, il existe des déodorants bio, mais ils s’avèrent souvent plus coûteux qu’autre chose et sont moins efficaces que les plus classiques.

Face à tout ceci, des aventureux se sont lancés dans des fabrications maison de leurs propres déodorants. En effet, il est bien plus facile de faire son désodorisant soi-même à la maison qu’on ne le croit. Et ce pour un coût bien moindre et un résultat tout aussi efficace qu’un déodorant naturel classique. Sans compter que c’est le meilleur moyen de connaître exactement les produits qui se posent sur votre peau.

Comment fonctionnent les déodorants ?

On peut globalement classer les déodorants en deux grandes familles : ceux qui empêchent la transpiration de s’évacuer normalement, et ceux qui empêchent les bactéries de se former. Ceux qui vous sont proposés en fabrication ici font partie de la deuxième catégorie. Leurs avantages : ils sont les plus naturels. Vous aurez donc potentiellement les aisselles mouillées si vous avez un coup de chaud, mais ça ne sentira rien, même à la fin de la journée !

Par ailleurs, des études scientifiques prouvent la toxicité de nombreux composants des déodorants industriels, raison de plus de passer aux solutions naturelles.

La mise en pratique des recettes est très facile et si vous craignez de vous lancer seul(e), vous pouvez suivre un atelier de fabrication de cosmétique bio ou directement acheter un petit kit (dans des boutiques en ligne) avec déjà tout ce qu’il faut dedans pour faire votre propre déodorant !

 

L’apport d’un déodorant maison

Plusieurs se disent qu’étant naturels, sans doute les effets sont différents de ceux présentés par les grandes pharmacies. Ce qui n’est pas le cas, car les rôles sont les mêmes que ceux d’un déodorant classique.

Le rôle anti transpirant

Appliqué sur la peau, il agit contre la transpiration abondante et les mauvaises odeurs tout en mettant en place une sensation douce et agréable et en absorbant l’humidité.

Contrairement aux anti-transpirants chimiques, il ne bloque pas l’écoulement de la sueur, mais limite l’aspect humide en absorbant une partie de la transpiration et ainsi éliminer les mauvaises odeurs.

Le rôle anti bactérien

Les déodorants faits maison luttent aussi contre les bactéries. Lors de la transpiration, les pores s’ouvrent et les bactéries présentes sur la peau se multiplient, d’où les odeurs désagréables. Il masque les odeurs de par son parfum, ses huiles essentielles et les produits naturels destinés à couvrir les mauvaises senteurs et procurer de la fraîcheur.

Disponibles sous les mêmes formes que les déodorants classiques (bille, spray, stick…), les déodorants naturels sont d’avantages respectueux de votre épiderme. Leurs actifs d’origine naturelle permettent d’éviter les inflammations et de limiter les risques d’allergies. Garantis sans aluminium et substances chimiques, ils conviennent parfaitement aux peaux sensibles, irritées ou fragiles.

 

Les déodorants faits maison ont l’avantage d’être très efficaces et d’apporter un confort durant toute la journée.

Afin de stabiliser le produit, certaines recettes contiennent du vinaigre ou de l’alcool. Mais pour les peaux ultrasensibles, il est tout à fait possible de se passer de ces deux ingrédients. Quant aux huiles essentielles, au-delà d’offrir une infinité de parfums, elles ont aussi la propriété d’être des agents antibactériens naturels très efficaces.

 

Déodorant fait maison
Déodorant fait maison

 

Les produits naturels pour déodorant maison et les lieux où s’en procurer

Pour faire son déodorant maison, il faut tout d’abord connaître les produits nécessaires à la confection, mais aussi savoir où en acheter.

Les produits pour faire son déodorant maison

Vous pouvez facilement fabriquer des déodorants à l’aide d’articles familiers dans votre maison. De plus, c’est un moyen de réutiliser ce que vous jetez. Ils sont donc respectueux de l’environnement et de votre portefeuille.

  • Le bicarbonate de soude

La recette du déodorant maison repose majoritairement sur le bicarbonate de soude. En plus d’être non-toxique et non-allergène, il permet de modifier localement le pH de votre peau, ce qui va contenir la prolifération des levures. Ajouté aux huiles essentielles, il apporte de la fraîcheur à l’épiderme. Toutefois, certaines recettes s’en passent très bien.

  • Les huiles essentielles

Les huiles essentielles sont des huiles volatiles 100 % naturelles extraites d’élément biologique : des écorces de plante, des feuilles d’arbre, des graines de fleurs et des fruits de plantes. Si vous voulez réduire le coût d’achat et les rendre accessibles, vous pouvez utiliser de l’huile d’arôme et de l’huile de parfum qui peuvent être achetées dans des magasins bio.

  • Conservateur naturel

Les conservateurs sont des additifs chimiques ou naturels qui suppriment la croissance des micro-organismes auteur de la détérioration des produits et améliorent la durée de conservation. On en utilise beaucoup dans l’alimentation et dans l’industrie cosmétique. Il permet au déodorant de perdurer dans le temps sans changer d’aspect physique ou chimique.

Les lieux d’achats des produits bio pour son déodorant maison

Les ingrédients les plus répandus comme le bicarbonate de soude sont facilement accessibles dans n’importe quelle grande surface. Veillez cependant à utiliser du bicarbonate de soude alimentaire, car les grains sont plus fins et faciles à incorporer dans les préparations.

Les huiles essentielles quant à elles se trouvent très facilement en magasin bio ou en pharmacie et parapharmacie. Il est primordial de prendre des produits de qualité, les plus vierges possibles, et issus de l’agriculture biologique. Par exemple, si vous possédez de l’huile de coco sans odeur, la glaire d’aloès verra à l’état brut, les clous de girofle, etc. , il vaut mieux les utiliser.

Les boutiques bio et parapharmacies disposent également d’un large choix d’hydrolats, d’huiles végétales et de conservateurs naturels. Vous devriez donc être en mesure d’y trouver tout le nécessaire pour réaliser les recettes de déodorants faits maison.

 

Quelques recettes de déodorants maison

Il existe plusieurs recettes de grand-mère et même de parfumeur pour créer des déodorants fait maison. Nous vous en présentons quelques-uns.

Le déodorant maison à base d’un seul ingrédient

Ces ingrédients sont utilisables seuls, mais pour qu’ils soient plus optimaux, on les compose entre eux pour un résultat plus efficace.

L’Aloe Vera

Cette recette est très simple à confectionner. En fait, il n’y a presque rien à faire.

Prenez une tige d’Aloe Vera, retirez tout le gel contenu dans la tige et passez-le au mixeur. Une fois devenu liquide, placez le tout dans un petit pot et conservez au réfrigérateur.

L’application est facile. Prenez un peu de gel et frottez sur vos aisselles.

Les nombreux actifs de l’aloès font de lui un excellent déodorant et empêchent les bactéries de se développer.

Si votre transpiration n’est pas très abondante, c’est l’ingrédient parfait. Son avantage est qu’il ne laisse aucune trace sur la peau.

L’huile de coco

Achetez un pot de beurre de coco vierge dans une surface.

L’utilisation est simple. À l’aide d’une petite cuillère, prenez un peu d’huile et appliquer sur vos aisselles. Il est très efficace même pour les fortes transpirations. L’inconvénient c’est qu’elle laisse un peu de traces sur la peau.

Le bicarbonate de soude

Lui aussi est très pratique. En plus du bicarbonate, vous utiliserez quelques centilitres d’eau. Mélangez les deux ingrédients dans un petit pot et appliquez soit avec les doigts soit grâce à un spray. Le bicarbonate est parfait contre la transpiration. Il est très économique donc parfait pour les petits porte-monnaie.

Comme inconvénient, le bicarbonate de soude utilisé seul peut être un peu irritant, car il ne convient pas sur tous les types de peau.

L’huile essentielle d’arbre à thé

Elle doit être mélangée avec une autre huile végétale pour éviter des brûlures. N’utilisez qu’une goutte à la fois de l’huile d’arbre à thé.

L’application est facile. Massez bien pour faire pénétrer le mélange. L’huile essentielle d’arbre à thé est très efficace pour la transpiration et il ne laisse pas de trace. Ce qui peut être considéré comme un inconvénient ici est la petite note herbacée que va laisser l’huile. Elle peut être assez dérangeante pour certains.

La pierre de sel rose d’Himalaya

C’est un sel très alcalin qui s’utilise de la même manière que la pierre d’Alun.

Pour l’utiliser, mouillez-la légèrement et appliquez sur la peau. Il est très efficace même pour les fortes transpirations et ne laisse aucune trace sur les vêtements. Elle ne possède aucune odeur et n’irrite pas la peau, quel que soit son type.

La pierre de sel rose d’Himalaya est très durable dans le temps, donc super économique.

 

Le déodorant crème coco bicarbonaté

Il est simple, efficace, écologique et non toxique. Agréable à humer, il est surtout bon marché contrairement aux différents déodorants dans les parfumeries.

Les habitués du fait maison connaissent très bien ses effets : c’est un basique de la cosmétique naturelle. En cela, il est parfait pour débuter dans la fabrication de ses produits maison ! Il existe plusieurs variantes du déodorant à l’huile de coco, dont une donnée plus bas.

Les ingrédients pour le déodorant huile de coco et bicarbonate

  • De l’huile de coco bio.
Huile de coco bio
Huile de coco bio

L’huile de coco nous intéresse ici pour ses propriétés anti bactériennes. Elle reste solide jusqu’à une température de 25 degrés.

  • Du bicarbonate de soude, de qualité cosmétique (aux grains très fins).
Bicarbonate de soude
Bicarbonate de soude

Un bicarbonate à grains trop gros peut à la longue irriter vos aisselles ! C’est un puissant agent antibactérien.

  • De l’arrow-root bio
Arrow-root Bio
Arrow-root Bio

Aussi appelée Marante, cette fécule très fine agit comme un agent matifiant pour les peaux mixtes et grasses, notamment dans les poudres de maquillage. Elle apporte un toucher doux et soyeux aux cosmétiques et permet également d’atténuer la texture grasse des baumes. On peut la remplacer par de la fécule de maïs bio, que l’on trouve dans tout bon magasin bio au niveau des rayons farine.

  • Quelques gouttes d’huile essentielle (facultative).
Huile essentielle
Huile essentielle

La plus efficace et la plus agréable sont les huiles essentielles de lavande fine biologique. Si vous n’aimez pas la lavande ou avez envie de varier les plaisirs, vous pouvez utiliser de l’huile essentielle de palmas Rosa bio !

Remarque : La cire d’abeille sécrétée par les abeilles cirières, également appelées abeilles bâtisseuses, est utilisée par ces dernières pour construire les rayons de miel. Notamment composée d’acides gras, son utilisation est largement répandue dans la cosmétique pour sa capacité à lier les différents composants d’un soin. Sa présence dans les cosmétiques biologiques permet également d’obtenir des soins aux textures onctueuses. Elle a des propriétés hydratante et imperméabilisante (protectrice contre le soleil, le froid et le vent). Elle va servir à rendre votre déodorant moins liquide en été !

Les ustensiles

  • Un petit récipient résistant à la chaleur d’un bain-marie

Par exemple un mini bol en inox ou en verre dans lequel vous ferez votre préparation.

  • Un bain-marie

Il permettra de chauffer doucement la préparation sans risquer de la faire brûler habituellement, on fait juste chauffer de l’eau dans une poêle ou une casserole, et on insère un petit récipient dedans, et c’est parfait.

  • Un mini-fouet

Il vous servira pour toutes vos préparations cosmétiques à venir ! À défaut, une cuillère fait parfaitement l’affaire.

  • Une balance de précision au dixième gramme près

La cosmétique maison nécessite une balance précise. Elle permet d’éviter tout ratage dû à un surdosage. Investissez donc dans l’achat de ce matériel.

  • Un contenant pour votre déodorant

N’importe quel pot à couvercle bien propre fera l’affaire.

 

INGRÉDIENTS

  • 2 cuillères à café de bicarbonate de soude
  • 2 tiges de fécule de maïs
  • 1 petite quantité de cire d’abeille jaune bio
  • 2 cuillères à café de beurre de coco bio
  • 10 gouttes d’huiles essentielles au choix

Ce petit déodorant naturel est fait maison et conçu pour tous. Tout doux à la texture lisse et au parfum délicat, c’est un produit très simple à réaliser.

Les étapes de réalisation

  • Au bain-marie, faire fondre la cire d’abeille jaune bio et le beurre de coco bio.
  • Y ajouter (toujours au bain-marie) en pluie, le bicarbonate de soude.
    Mélanger bien pour obtenir une crème à la texture lisse. Faire de même avec la fécule de maïs.
  • Idem, mélanger pour obtenir cette crème onctueuse.
  • Ajouter les 10 gouttes d’huile essentielle au choix et mélanger. La lavande et le cèdre de l’atlas sont très agréables et frais.
  • Verser la préparation encore chaude dans un moule en silicone de la forme de votre choix.

 

Un moule à muffins rond est jouable et tout aussi joli avec des cannelés par exemple.

Conservation du déodorant naturel fait maison

Soyons clairs, la place au-dessus du radiateur n’est pas la plus judicieuse :
Si vous possédez une petite coupelle en verre dans votre salle de bain, placez-y votre déodorant. L’objectif est d’éviter toute source de chaleur. Si vous souhaitez le transporter dans votre sac, optez pour une boite ronde en métal. Évitez de déposer votre sac près d’une source chaude pendant 6 heures d’affilée.

La durée de conservation quant à elle peut aller à jusqu’à 6 mois.
Si vous l’utilisez constamment, il sera vide bien avant cela. Ce qui n’est pas bien grave, car c’est tellement simple d’en refaire. En un laps de temps ce sera déjà réalisé !

 

Recette du deo solide au beurre de karité, très simple

Cette solution a pris du temps avant d’être mise au point. Elle est efficace et saine. Elle ne contient pas de bicarbonate de soude et salit moins les vêtements.

Des composants efficaces, mais tout doux pour la peau.

Le karité tombe à pic, car ce beurre pénètre la peau rapidement sans obstruer les pores. Son utilisation est parfaite pour un déodorant.

Son autre composant est l’huile de jojoba qui est un passe-partout. Elle a la faculté de bien s’adapter à tous les types de peaux. Sa consistance est plutôt sèche, un bon point par rapport à ce qui est recherché dans ce déodorant.

Pour éviter que le déodorant ne se transforme en bouillie, optez pour de la cire d’abeille pour le solidifier (les Vegans peuvent opter pour une cire végétale).

Pour la suite, il ne faut que de l’argile blanche, de l’oxyde de zinc, un peu de vitamine E, une fragrance et quelques gouttes d’huile essentielle de Palmas Rosa et c’est tout.

  • L’argile ultra ventilée absorbe la transpiration de façon naturelle.
  • L’oxyde de zinc va combattre les bactéries responsables des mauvaises odeurs.

L’avantage de ce produit est qu’il est apaisant à l’inverse du bicarbonate. Pas de risque d’aisselles irritées.

  • La vitamine E va servir de conservateur naturel.
  • De la fragrance de chèvrefeuille et quelques gouttes d’huile essentielle de Palmas Rosa

Purifiant puissant, l’huile essentielle de Palmas Rosa est réputée pour assainir les peaux à imperfections ou sujettes aux inconforts. D’une odeur agréable, elle est traditionnellement appréciée dans les soins des pieds. Fraiche et fleurie, elle permet de réaliser des déodorants destinés aux femmes.

L’odeur de l’huile de jojoba et celle de Palmas Rosa mélangées est magique. La recette quant à elle est on ne peut plus simple ! L’objectif ici n’est pas de devenir un grand chimiste donc vous en sortirez parfaitement.

Le procédé de fabrication

Faites fondre au bain-marie 20 g de beurre de karité ainsi que 15 g de billes de cire, puis ajoutez progressivement hors du feu 1 tas d’argile blanche, 20 g d’huile de jojoba et 1 cas d’oxyde de zinc.

Mélangez vigoureusement, puis pour finir ajoutez 15 gouttes de vitamine E, une dizaine de gouttes d’huile essentielle et les fragrances. Pour la fragrance, choisissez selon vos goûts.

Transvasez le tout dans un moule, ou simplement dans un pot.

Laissez l’ensemble refroidir et le tour est joué.

Le deo se solidifie assez rapidement, mais il est recommandé de toujours laisser reposer 24 h environ avant de l’utiliser pour la première fois.

Conservation

En conservant dans un pot, vous pouvez prélever le produit avec vos doigts ou avec une petite louche.

Une très petite quantité suffit, étalez sur la peau jusqu’à pénétration, et vous pourrez vous balader toute la journée comme dans les publicités.

 

Déodorant crémeux
Déodorant crémeux

Déodorant crémeux au baume de coco

Variante de celle à l’huile de coco, la recette est 100 % naturelle et bio avec des ingrédients minutieusement choisis. Chacun d’entre eux a une grande importance.

L’huile de coco est antibactérienne, antimicrobienne. Elle va donc lutter contre les bactéries, les empêcher de proliférer et donc réduire les odeurs.

Les ingrédients

  • 200 g de baume fondant coco : Il sent extrêmement bon et permet de camoufler l’odeur de l’huile essentielle. L’aspect baume permet de ne pas utiliser la cire d’abeille.
  • Huile essentielle de palmas Rosa : C’est l’ingrédient clé de la recette. Mais son odeur peut vous sembler embêtante. Vous pouvez en trouver en pharmacie. Son coût est assez élevé, mais sa durée d’utilisation comble facilement le prix.
  • Du bicarbonate de soude
  • L’amidon de maïs
  • Un récipient et une cuillère : pour tourner le mélange.
  • Un pot : pour contenir le déodorant obtenu.

Préparation

Faire fondre les 200 g de baume fondant coco au bain-marie. Il se transformera en huile.

Introduire 4 cuillères de bicarbonate de soude (pas trop grosse).

Introduire 4 cuillères un peu plus pleines d’amidon de maïs.

Mélanger la préparation jusqu’à obtention d’un résultat uniforme. Les ingrédients solides vont se dissoudre assez rapidement. Faites disparaître tous les grumeaux.

Ajouter 40 gouttes d’huile essentielle de palmas Rosa et continuer à mélanger la préparation.

Transvasez dans votre pot toute la préparation et laissez solidifier soit à température ambiante soit au réfrigérateur.

Utilisation

Prélevez tout simplement un peu de crème et appliquer sur votre corps. Conserver dans un endroit sec et pas très chaud.

 

Déodorant stick à la noix de coco

Ingrédients

  • Un stick vide : vous pouvez vous en procurer sur un ancien déodorant ou alors acheter dans des boutiques en ligne
  • 35 g d’huile de coco
  • De la cire d’abeille (les Végans peuvent remplacer par de la cire végétale)
  • 10 gouttes d’huile essentielle de palmas Rosa : C’est l’ingrédient clé de la recette. Mais son odeur peut vous sembler embêtante. Vous pouvez en trouver en pharmacie. Son coût est assez élevé, mais sa durée d’utilisation comble facilement le prix.
  • 25 g de bicarbonate de soude
  • 35 g d’amidon de maïs
  • Un récipient et une cuillère
  • Un petit entonnoir

Préparation

Toute la recette se fait au bain-marie. La préparation est la même que le déodorant crème coco bicarbonaté.

Lorsque celle-ci est terminée, versez le tout dans le stick grâce à un entonnoir.

Une fois refroidi, votre déodorant maison sera fin prêt à être utilisé.

 

Le déodorant en spray à base d’agrumes

Pour réaliser un déodorant en spray à base d’agrumes, il suffit de prélever les zestes de 2 oranges et de 2 citrons, de les porter à ébullition dans 0,5 litre d’eau et d’y ajouter 2 cuillères à soupe de bicarbonate de soude. Laissez refroidir, filtrez et versez le liquide dans un contenant spray.

 

Remarque :

  • L’utilisation des huiles essentielles est déconseillée chez les femmes enceintes et les petits enfants. Donc selon votre état, retirez-les de la liste des ingrédients.
  • L’ensemble du matériel de travail doit être stérilisé et sec avant le début de la préparation pour une meilleure conservation ;

 

 

 

Conclusion

Chez l’Homme, la transpiration joue plusieurs rôles primordiaux : la régulation de la température, la détoxication de l’organisme et la libération d’hormones.

La sueur est en réalité une substance liquide et inodore sécrétée par les glandes sudoripares. Elle est naturelle et participe au bien-être de l’organisme.

Le passage à un déodorant naturel nécessite que votre peau s’habitue aux nouveaux types de soin qu’on lui apporte. S’attendre à une adaptation rapide au produit n’est donc pas la meilleure chose à faire. La rééquilibration de l’écosystème cutané prend un certain temps. Pour accélérer le processus de rééquilibrage, vous pouvez essayer une désintoxication de votre peau (les aisselles en particulier).

Mais gardez à l’esprit que les déodorants naturels n’arrêteront pas la transpiration. Au lieu de cela, ils travailleront pour minimiser les odeurs lorsque la température va se réchauffer. En plus, l’objectif n’est pas d’éliminer votre signature corporelle, mais d’atténuer les mauvaises odeurs et la transpiration. La démarche 100 % naturelle prendra sans doute du temps dans la mesure où vous serez amené à choisir parmi plusieurs recettes, celle qui vous convient le mieux.

Articles Similaires

Pourquoi faire le test de la grippe cet hiver ?

Pourquoi faire le test de la grippe cet hiver ?

Comment choisir son chirurgien-dentiste ?

Comment choisir son chirurgien-dentiste ?

Tout savoir sur la peur de vomir ou émétophobie (peur/anxiété irrationnelle de vomir)

Tout savoir sur la peur de vomir ou émétophobie (peur/anxiété irrationnelle de vomir)

Comment bien dormir pendant la grossesse?

Comment bien dormir pendant la grossesse?