Traitements de l’herpès : Options pour les voies génitales et orales

Traitements de l’herpès : Options pour les voies génitales et orales

De type viral, l’herpès est une maladie provoquée par les HSV-1 et HSV-2. Bien qu’aucune théorie scientifique ne puisse l’expliquer, elle est généralement asymptomatique chez certaines personnes. C’est une maladie très contagieuse.  Lorsqu’ils apparaissent à la surface de la peau, les symptômes sont diversifiés. Les plus fréquents sont entre autres les éruptions cutanées, les boutons de fièvre sur la bouche, les sensations de brûlure, les démangeaisons et les picotements au niveau de l’appareil génital. L’herpès peut aussi se manifester par l’inflammation des organes reproducteurs pouvant s’étendre aux voies anales. L’herpès labial et l’herpès génital sont les deux types d’herpès connus. Les traitements mis sur pied pour combattre cette pathologie sont nombreux.

 

Le traitement de l’herpès par voie génitale

Sexuellement transmissible, l’herpès génital affecte plus les femmes. Les personnes qui vagabondent beaucoup et celles dont le système immunitaire est défaillant sont très exposées à cette maladie. En effet, Aciclovir est le traitement prescrit pour soigner cet herpès. Pour bénéficier des vertus thérapeutiques de ce produit, il faut l’appliquer directement sur les boutons visibles au niveau de l’appareil génital. Pour des raisons sécuritaires, son achat en ligne est impossible sans ordonnance.

Pour plus d’efficacité, cette crème doit être utilisée dès les premiers symptômes de la maladie. Elle assèche les boutons et atténue les démangeaisons. En fonction des organismes, des effets indésirables peuvent découler de son application. Si au bout de plusieurs semaines les éruptions cutanées ne diminuent pas, il est préférable de rencontrer votre médecin traitant. Ne recourez surtout pas à l’automédication.

 

Le traitement de l’herpès par voie orale

Reconnaissable à partir des boutons de fièvre sur la bouche, l’herpès labial s’accompagne parfois de fièvre, des coups de fatigue et des maux de gorge. Contrairement à l’herpès génital, la contamination est plus facile, car, elle se transmet par la salive. En fait, le traitement de l’herpès labial s’effectue par l’ingestion de puissants antiviraux. Ces derniers permettent d’atténuer la douleur ressentie par les malades. Durant le traitement, il est important de s’en tenir aux recommandations du médecin ou du pharmacien.

Par ailleurs, certaines méthodes naturelles permettent de soulager les personnes atteintes d’herpès. Il s’agit notamment des produits issus de la phytothérapie. Ainsi, les plantes antivirales à l’instar de la Brunelle, du bourgeon de noyer, de la mélisse, de l’érable ou de l’orme sont très efficaces. Les malades doivent aussi avoir une bonne hygiène de vie pour limiter le développement du microbe. Les bains avec le sel d’Epsom ainsi que le port des vêtements et des sous-vêtements en coton peuvent être utiles.

 

L’apport des mesures préventives

La prévention vaut mieux que la guérison. Compte tenu des difficultés de guérison et de la résistance du microbe, il est important d’empêcher sa propagation. De ce fait, il faut se laver les mains de façon régulière, surtout avant les repas et les grignotages. Il faut également limiter le contact avec les personnes malades. Loin d’être un conseil discriminatoire, cette mesure permet de réduire le taux de contamination.

Il faut également éviter de percer, de toucher ou de lécher le liquide qui émane des vésicules présentes sur les lèvres. En plus des mains, le lavage des vêtements, des accessoires de la literie, doit être fait quotidiennement. Lorsque vous avez les traces du liquide des boutons sur les mains, évitez de toucher vos yeux. De même, ayez des objets et ustensiles de cuisine personnels pour limiter la contamination de votre entourage.

 

Conclusion

Caractérisé entre autres par la présence des éruptions cutanées, des boutons de fièvre sur la bouche et des vésicules sur l’appareil génital, l’herpès est une maladie virale très dangereuse. Qu’il soit labial ou génital, sa transmission est très facile lorsque les règles d’hygiène sont négligées. Relativement aux différents modes de traitement, ils peuvent être administrés soit par voie orale, soit par voie génitale. Toutefois, le traitement peut être long et infructueux.

Articles Similaires

Tout savoir sur le métier d’infirmier et d’infirmière dans la Fonction publique hospitalière

Tout savoir sur le métier d’infirmier et d’infirmière dans la Fonction publique hospitalière

Pourquoi choisir l’hypnothérapie ?

Pourquoi choisir l’hypnothérapie ?

Les thérapies alternatives utiles pour vaincre les addictions

Les thérapies alternatives utiles pour vaincre les addictions

Explorer la Naturopathie: Découvrez les MOOC disponibles en Naturopathie

Explorer la Naturopathie: Découvrez les MOOC disponibles en Naturopathie