Mesurer la saturation artérielle : le rôle clé de l’oxymètre de pouls

Mesurer la saturation artérielle : le rôle clé de l’oxymètre de pouls

L’oxymètre de pouls ne s’adresse plus uniquement aux médecins et aux professionnels médicaux. C’est un accessoire qui se démocratise de plus en plus, même dans les armoires à pharmacie des simples particuliers. C’est le cas notamment depuis la pandémie du Covid19. Pour cause, des versions électroniques, simples à utiliser, sont disponibles.

Qu’est-ce qu’un oxymètre de pouls ?

Vous allez trouver plusieurs modèles d’oxymètre des pouls sur le site https://www.securimed.fr/materiel-diagnostic/diagnostic-cardiaque/oxymetres-pouls : une plateforme spécialisée dans ce genre de produits. Les formes et les tailles se déclinent en plusieurs sortes. Mais, dans la majorité des cas, c’est un petit appareil dans lequel vous allez glisser votre index. Ce qui permettra de mesurer le taux d’oxygène dans le sang instantanément et simplement.

Autrement dit, c’est un dispositif médical. Son rôle est de mesurer la saturation artérielle de l’hémoglobine. Il est présent dans les cliniques, les hôpitaux et les cabinets médicaux. Mais, désormais, il s’invite aussi chez les particuliers. En effet, les nouveaux modèles sont simples à prendre en main. Interpréter les résultats est à la portée de tout le monde.

À qui s’adresse ce dispositif médical ?

L’oxymètre de pouls est parfait pour prendre les constantes d’un patient. Mais, il est surtout utile pour celles et ceux qui ont des problèmes respiratoires. En effet, c’est un allié idéal pour diagnostiquer des anomalies cardiaques. Il vous donne aussi le nombre de battements par minute.

Grâce aux informations que cet appareil donne, vous pouvez aussi diagnostiquer un cas d’hypoxémie. C’est le cas quand le taux d’oxygène présent dans le sang est trop bas. Le taux normal est de 95 %, voire de 100 %.

A lire aussi : Échelle ECPA – La meilleure échelle pour mesurer la douleur

C’est surtout un incontournable quand vous êtes en chirurgie. Idem en soins intensifs. C’est parfait pour une surveillance en temps réel des constantes et pour prévenir les complications. Mais, il peut aussi être utile pour simplement se rassurer au quotidien et réaliser les suivis médicaux. 

Comment ça marche ?

Placez simplement l’oxymètre sur l’index du patient. L’appareil va électroniquement prendre les constantes. Et, les résultats vont s’afficher sur le petit écran. Vous aurez notamment la fréquence cardiaque et le taux d’oxygène dans le sang.

Cette efficacité s’explique simplement. L’appareil diffuse 2 types de lumières : rouge et infrarouge. Ces dernières vont traverser les tissus. Ensuite, elles sont absorbées en partie par l’hémoglobine dans le sang.

La pince va ensuite prendre les mesures. Ce qui permettra le calcul du taux de saturation en fonction de l’absorption de la lumière. Le tout ne prend que quelques minutes.

Attention cependant, il arrive que les résultats soient faussés. Tel est le cas notamment si la pince n’est pas bien placée. Idem si vous avez bougé pendant la prise des mesures ou si vous avez des vernis ou de faux ongles. De même, ces appareils fonctionnent avec des piles. Le manque de charge peut impacter leur précision et leur efficacité. Autrement dit, mettez-vous dans les meilleures conditions avant de prendre quelle que constante que ce soit. Et, répétez la démarche plusieurs fois pour plus de sécurité.

Comptez entre 30 et 300 euros environ pour un oxymètre de pouls. Tout dépend de la complexité des modèles et des fonctionnalités proposées.

Théo Durand

Je m'appelle Théo Durand. Vivant près de Fontainebleau, je suis captivé par la phytothérapie. Les forêts sont pour moi des pharmacies naturelles, et je me dédie à la recherche des bienfaits des écorces, sèves et racines. Je vous emmène dans mes explorations pour découvrir comment la nature peut être notre meilleur remède.