Cataracte : que faut-il savoir sur ce mal ?

Cataracte : que faut-il savoir sur ce mal ?

Avez-vous une vision floue et êtes-vous curieux de connaître les symptômes de la cataracte ? Souhaitez-vous connaître les remèdes naturels qui peuvent aider à ralentir sa progression ? Pour ce faire, il est indispensable d’avoir les bonnes informations. Lisez donc cet article.    

Cataracte : de quoi s’agit-il concrètement ?

La cataracte est un trouble de la vision qui survient lorsque le cristallin situé derrière la pupille se trouble et perd sa transparence. Il en résulte une vision floue, les rayons lumineux ne parvenant pas à atteindre correctement la rétine.

Notez que le cristallin joue un rôle crucial, semblable à celui de l’objectif d’un appareil photo, en mettant au point l’image en fonction de la distance de l’objet observé. La cataracte se développe généralement lentement avec lâge et la structure du cristallin se modifie au fil du temps en raison de l’altération des protéines par les radicaux libres, sans que l’on en connaisse la raison exacte. Heureusement, le traitement de la cataracte existe, sans quoi tout espoir serait perdu.

Quels sont les différents types de cataracte ?   

Il existe différents types de cataractes, les principaux étant les cataractes séniles, les cataractes secondaires, les cataractes traumatiques et les cataractes des enfants.

Les cataractes séniles sont les plus courantes et surviennent généralement chez les personnes âgées. En fait, le processus normal de vieillissement peut entraîner une opacification et une rigidification du cristallin, un œil étant souvent plus touché que l’autre.

En ce qui concerne les cataractes secondaires, elles peuvent être causées par des maladies comme le diabète, certains médicaments, l’exposition à des niveaux élevés de radiation, ou certains problèmes oculaires et chirurgicaux.

Quant à la cataracte traumatique, elle intervient lorsque le cristallin est endommagé à la suite d’une blessure, telle qu’une coupure ou une exposition à la chaleur. Pour finir, notez que la cataracte est peu fréquente chez les nouveau-nés, mais elle peut survenir en cas de maladie congénitale ou si la mère est atteinte d’une maladie infectieuse comme la rubéole, la toxoplasmose, l’herpès génital ou la syphilis qui se transmet au fœtus pendant la grossesse.

A lire aussi : Ophtalmologiste : quand faut-il consulter ?

Qui peut être touché par ce mal ?

Lorsque les individus atteignent l’âge de 65 ans, la plupart d’entre eux commencent à développer des cataractes. Toutefois, lopacification du cristallin n’entraîne généralement pas de problèmes visuels significatifs tant qu’elle apparaît dans les couches externes du cristallin.

Mais, une fois le cap des 75 ans franchi, 2/3 des personnes âgées ont une cataracte suffisamment grave pour affecter leur vue. En effet, avec l’âge, la vision a tendance à se détériorer et la cataracte touche indifféremment les hommes et les femmes.

Comment évolue la cataracte ?

Si la capacité visuelle d’une personne diminue au point de la gêner dans ses tâches quotidiennes, cela peut indiquer la présence dune cataracte. Dans la plupart des cas, cette perte de vision se produit progressivement sur une période de plusieurs années, mais, dans certains cas, elle peut se produire plus rapidement (en quelques mois). Lorsque la cataracte progresse, la pupille sombre peut sembler grise ou blanche. À un stade avancé, la personne peut ne plus percevoir que la lumière et rien d’autre.

Aurore Dupont

Je m'appelle Aurore Dupont. Installée à Annecy, je suis une fervente adepte des médecines douces. Chaque matin, entre les montagnes, je pratique le tai-chi, convaincue de ses bienfaits sur la circulation de notre énergie. J'explore sans cesse les vertus des plantes locales pour renforcer notre système immunitaire et je suis ravie de partager mes découvertes sur les remèdes naturels avec vous.