Qu’est ce qu’une dosimétrie ?

Qu’est ce qu’une dosimétrie ?

La dosimétrie est le fait de mesurer l’impact des rayonnements ionisants sur une personne. Servant à la radioprotection, elle a pour but de donner une estimation de grandeur, résultant de l’exposition. En réalité, c’est à cause des rayonnements et autres situations grandement variés qui ont notamment conduit à une grande variété de cas, que la dosimétrie a fini par entrer en jeu. C’est pourquoi selon le type de rayonnement, il est possible de distinguer la dosimétrie photon, neutron, béta, alpha et bien plus encore. Cependant, dans le cas d’un organisme vivant, l’on distingue la dosimétrie interne ou externe toutefois, cela dépend de l’origine du rayonnement.

 

Un système de mesure de l’impact de rayonnement

Comme déjà mentionné, on distingue plusieurs types de dosimétrie parmi lesquelles celles liées à un organisme vivant. De ce fait, il est possible de détecter différents types de rayonnements à savoir :

Le rayonnement interne

Dans le cas du rayonnement interne, la source se situe généralement à l’intérieur de l’organisme ce qui rend la mesure de dose assez délicate. En revanche, elle peut se faire de façon indirecte c’est-à-dire par analyse d’urine, de selles, etc. D’ailleurs, il est également possible de le faire par anthroporadiamétrie qui est une mesure directe, ou encore à partir des systèmes de dosimétrie in vivo obtenue à base des applications médicales.

Le rayonnement externe

Appelé irradiation, le rayonnement externe est une source qui se situe à l’extérieur de l’organisme. En outre, c’est le cas le plus fréquent chez les patients qui font face à ce type de problème. Du coup, la qualité de la dosimétrie à effectuer est à prendre en compte. C’est pourquoi dans ce type de cas, il est préférable de penser à des dosimètres ainsi, il sera plus facile de mesurer la dose cumulée pendant une période précise.

 

Un système contribuant à une surveillance radiologique

En plus de pouvoir être interne ou externe, la dosimétrie peut aussi bien être individuelle et dans ce cas, elle va permettre une surveillance radiologique. En d’autres termes, la dosimétrie individuelle est le fait de vérifier que les doses reçues par le patient sont dans les limites réglementaires. Mais à part cet aspect, cette surveillance doit par la même occasion apporter un grand nombre d’informations en cas d’irradiation accidentelle. Et dans la mesure du possible, elle doit servir d’alarme dans ces différentes situations. Par ailleurs, pour faire face à ces dernières, certains travailleurs peuvent avoir une dosimétrie opérationnelle à lecture directe ce qui permet d’avoir des alarmes en cas d’exposition. Les outils régulièrement utilisés pour ces travailleurs sont des dosimètres actifs. Puisqu’ils ont la capacité de mesurer les débits de doses ainsi que le rayonnement instantané.

 

Un système capable de mesurer en temps réel une exposition

Que la dosimétrie soit passive ou active, elle a la capacité de détecter la nature du rayonnement auquel le patient peut être exposé. De plus, si l’on utilise l’outil adapté, il est également possible qu’il mesure en temps réel cette exposition. Par ailleurs, la dosimétrie passive est généralement obligatoire pour tous les travailleurs exposés. Toutefois, lorsque les sources qui sont émises sont insensibles au dosimètre, il n’y a pas de raison de parler de ce système passif. Mais à la différence du système dosimétrique passif, la dosimétrie active est notamment obligatoire pour les accès en zone contrôlée. En effet, c’est outil électronique porté par le travailleur pour se protéger et se maintenir en santé, donne des informations en temps réel sur les doses intégrées ainsi que le débit de dose. Et grâce à son affichage, il est même possible de lire directement le résultat sur le porteur.

 

Conclusion

La dosimétrie est un excellent moyen de mesurer l’impact des rayonnements. Cependant, il est important que les dosimètres puissent fonctionner dans des environnements variés. Car mieux vaut avoir une estimation même approximative de dose que de ne rien avoir du tout. 

Articles Similaires

fallback-image

Quels sont les symptômes de la dystonie ?

Logement pour seniors : les difficultés d’en trouver un

Logement pour seniors : les difficultés d’en trouver un

Pourquoi contacter un hypnothérapeute ?

Pourquoi contacter un hypnothérapeute ?

Comment se préserver des maladies contagieuses en automne et en hiver ?

Comment se préserver des maladies contagieuses en automne et en hiver ?