Se poser les bonnes questions avant de faire un test de paternité

Se poser les bonnes questions avant de faire un test de paternité

L’action en recherche de paternité soulève de nombreuses interrogations. Avant de faire un test génétique, il convient de se poser les bonnes questions : Comment fonctionne-t-il ? Quel est son prix ? A-t-il une valeur légale ? Faisons le point sur un examen toujours controversé mais qui est de plus en plus accessible grâce au kit de test à domicile.

Comment réaliser un test de paternité ?

Faire un test de paternité se réalise selon 2 méthodes distinctes : soit les laboratoires feront un examen comparé des sangs soit ils se chargeront d’effectuer une identification via les empreintes génétiques grâce à l’échantillon de salive : c’est le test adn.

Il faut savoir que les marqueurs génétiques sont propres à chaque personne testée. Le but est de retrouver des caractéristiques similaires entre le père supposé et l’empreinte génétique de son enfant. Les résultats sont fiables à plus de 99.99% et suffisent à établir ou non, un lien de parenté.

Comment se déroule cette expertise biologique ?

En dehors du cadre légal, il est possible d’entamer une recherche de paternité grâce au kit de test de paternité acheté sur internet. Afin de recueillir l’ADN d’une personne, deux options sont possibles :

  • Le crachoir : le père supposé et l’enfant devront cracher dans un récipient stérile ;
  • L’écouvillonnage de joue: le prélèvement d’un échantillon sera effectué grâce à un écouvillon que l’on passe à l’intérieur de la joue pendant 15 secondes.

Quel est le prix test de paternité ?

Généralement, le prix d’un test ADN dépendra du prélèvement effectué. Pour le père biologique (présumé) et son enfant, le prix de base est de 149 euros. L’échantillon buccal est le seul échantillon standard utilisé. Pour un échantillon non standard, il faudra compter 90 euros de plus étant donné qu’il doit subir un test de viabilité au préalable. De même, par personne testée en plus, il faudra rajouter 90 euros.

Si une mère veut connaître l’identité du père biologique de l’enfant, alors qu’elle est toujours enceinte, elle peut opter pour un test de paternité non invasif. Le prix dun test de paternité sera plus élevé car il faudra débourser dans les 950 euros.

Que dit la loi française sur les tests adn ?

En France, il ne sera possible d’effectuer un test qu’à des finalités médicales, scientifiques ou judiciaires. L’article R1131-1 énonce que faire un test adn est admis pour :

  • Valider ou infirmer le diagnostic d’une maladie génétique ;
  • Adapter la prise en charge de la personne ;
  • Rechercher les caractéristiques génétiques d’une maladie.

Quand les tests de paternité sont faits sur demande médicale, il faut avoir le consentement du père de l’enfant avant le prélèvement des échantillons. Ce consentement sera révocable à tout moment.

Les examens ne sont admis que par des labos validés par l’agence régionale de santé. Les résultats du test eux, seront tout d’abord communiqués au médecin prescripteur.

Qu’en est-il de la protection des données de santé ?

Tout laboratoire d’ADN se doit de respecter les règles relatives au RGPD ou la protection des données à caractère personnel. Le traitement des données de santé sur l’analyse ADN des échantillons et leurs études fait partie des données sensibles, auxquelles il faut apporter une sécurité accrue.

Le test de paternité doit pouvoir se faire dans l’anonymat dans le but de protéger les participants et leurs données personnelles. Il ne sera donc pas possible de communiquer ces données par appel, sans avoir indiqué au préalable au labo le code secret donné lors de la commande du kit de test. Les résultats du test eux, ne seront donnés qu’à la personne ayant sollicitée la démarche.

Articles Similaires

Fumer du thé : bienfait ou danger ?

Fumer du thé : bienfait ou danger ?

Comment se muscler chez soi ?

Comment se muscler chez soi ?

CBD : sous quelles formes le consommer ?

CBD : sous quelles formes le consommer ?

Pourquoi contacter une entreprise funéraire ?

Pourquoi contacter une entreprise funéraire ?