Médecin libéral : comment bien choisir votre mutuelle ?

Médecin libéral : comment bien choisir votre mutuelle ?

Les métiers de la santé sont des domaines à risques. En contact permanent avec les malades, les médecins peuvent contracter des virus ou des maladies plus ou moins graves. Ainsi, si vous êtes professionnel de la santé, sachez qu’il est tout aussi primordial de penser à bien vous protéger que de prendre soin des patients. Cependant, compte tenu de la spécificité de leur profession, les médecins exerçant en libéral doivent choisir leur mutuelle avec une attention particulière pour avoir la chance de bénéficier d’une bonne couverture santé. Voici quelques critères à prendre en compte.

Les particularités du statut du médecin libéral

Selon les principes de la directive européenne concernant la reconnaissance des compétences, une profession libérale est toute activité exercée à titre exclusif et personnel par un travailleur disposant des qualifications requises. En d’autres termes, le médecin libéral est un professionnel indépendant, dont les services proposés à la clientèle incombent essentiellement à sa responsabilité. Cette manière de fonctionner distingue les médecins libéraux des commerçants et des salariés. Ceci implique des obligations et couvertures mutuelles professionnelles santé tout aussi différent vis-à-vis de la sécurité sociale. En clair, exercer en tant que médecin généraliste libéral vous donne droit à un remboursement sécurité de vos soins médicaux en cas de souci de santé. Mais avant de lancer votre activité, vous devez la déclarer à la CARMF (centre des formalités des entreprises) A la suite de cette démarche, votre organisme d’affiliation sera défini. Les médecins affiliés à la CPAM (caisse primaire d’assurance maladie) sont ceux appartenant au secteur 1 (conventionnés). Le remboursement des frais de santé ici est assuré par la PAMC (praticiens et auxiliaires médicaux conventionnés). En ce qui concerne les médecins libéraux du secteur 2 et 3 (non conventionnés, pratiquant des honoraires libres et facturant les dépassements d’honoraires), ils peuvent rester affiliés à la SSI (sécurité sociale des indépendants), souscrire à une mutuelle avec prévoyance et bénéficier des prises en charge avantageuses. Mais contrairement aux travailleurs dépendants, le médecin libéral doit faire face à une cotisation annuelle avec une participation forfaitaire pour bénéficier d’une couverture santé. Les principaux soins médicaux pris en charge par cette assurance concernent les soins courants, les soins coordonnés, les soins optiques, dentaires, l’hospitalisation…

Que dit la loi Madelin ?

La mutuelle santé : un plus non négligeable, pour le médecin libéral. En effet, en cas de problème de santé, le médecin libéral peut devenir son propre médecin traitant. Mais il peut également faire appel à un dentiste à Lyon, pour des soins spécifiques. La loi Madelin offre un avantage fiscal qui permet au médecin libéral de profiter d’une réduction sur les frais relatifs à ses consultations médecin. Cet avantage fiscal s’étend également sur les cotisations liées à sa protection sociale. Mais le bénéfice de ce régime fiscal dépend du type de contrat signé par l’assuré. Il est donc primordial de choisir une mutuelle qui propose des contrats orientés dans ce sens. Dédiée aux agents de la fonction publique, une mutuelle santé adaptée permet de profiter de cette faveur en proposant des contrats responsables et adaptés aux travailleurs du domaine de la santé.

Le contrat de prévoyance en cas d’arrêt pour avoir un maintien salaire

Tout travailleur peut se retrouver dans l’incapacité d’assurer sa fonction suite à une maladie ou à un accident. Pour prévenir ces aléas de la vie, la caisse autonome de retraite des médecins de France (CARFM) prévoit un versement d’indemnité à hauteur de 50 % du montant du salaire aux médecins libéraux ayant souscrit à une assurance maladie. Cependant, ces indemnités ne permettent pas de couvrir la totalité des besoins d’un professionnel en situation d’invalidité. Il convient de souscrire à une complémentaire santé solidaire pour bénéficier d’un maintien salaire pouvant atteindre 95 % du montant initial. Il s’agit d’un contrat de prévoyance qui vous permettra de maintenir votre niveau de vie de base en vous proposant un taux de remboursement important.

Comment bien choisir votre mutuelle ?

Plusieurs critères sont à prendre en compte par le médecin libéral avant de choisir sa complémentaire santé mutuelle. Le premier critère consiste à vérifier son assurance maladie mutuelle offre une catégorie de garanties adaptée aux risques du métier exercé. Ces garanties doivent couvrir, notamment les postes de soins les plus courants et les plus onéreux. De plus, il faudra confronter les garanties en questions au montant des cotisations inhérentes, pour ne pas dépenser inutilement. Aussi, c’est particulièrement important de pouvoir bénéficier d’un contrat éligible à la loi Madelin. Cela vous permettra de profiter d’un régime fiscal avantageux. Privilégiez un remboursement assurance qui propose ce type de contrat.

Articles Similaires

Pourquoi faire le test de la grippe cet hiver ?

Pourquoi faire le test de la grippe cet hiver ?

Comment choisir son chirurgien-dentiste ?

Comment choisir son chirurgien-dentiste ?

Tout savoir sur la peur de vomir ou émétophobie (peur/anxiété irrationnelle de vomir)

Tout savoir sur la peur de vomir ou émétophobie (peur/anxiété irrationnelle de vomir)

Comment bien dormir pendant la grossesse?

Comment bien dormir pendant la grossesse?